Passer au contenu principal

AllemagneLa justice interdit la vente de Xbox

Un tribunal allemand a jugé mercredi que Microsoft avait violé des brevets de Motorola, au cours de la fabrication de sa console de jeux vidéos Xbox.

La commission américaine du commerce international des États-Unis avait estimé la semaine dernière que Microsoft avait utilisé des brevets appartenant à Motorola.
La commission américaine du commerce international des États-Unis avait estimé la semaine dernière que Microsoft avait utilisé des brevets appartenant à Motorola.
Keystone

Le juge a déclaré que Microsoft avait contrevenu à un accord avec Motorola, que Google est en train de racheter, en utilisant certains logiciels de compression vidéo dans plusieurs de ses produits, parmi lesquels la Xbox et le système d'exploitation Windows 7.

Le tribunal a ordonné le retrait de la vente de la Xbox et de Windows 7 du marché allemand. La commission américaine du commerce international des États-Unis avait estimé la semaine dernière que Microsoft avait utilisé des brevets appartenant à Motorola pour les connexions sans fil de la Xbox à internet et de vidéo compression.

Ces décisions de justice interviennent alors que les principales entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies ont investi des milliards de dollars dans l'acquisition de brevets, afin de les utiliser pour attaquer ou se défendre contre leurs rivales.

Pas d'effet concret

Une porte-parole de Microsoft a qualifié le jugement de «décevant», mais a ajouté que l'entreprise n'avait pas encore décidé si elle ferait éventuellement appel.

Dans les faits, les Allemands pourront continuer à commander des produits Microsoft, a assuré le porte-parole, d’une part parce que le jugement de Mannheim n’est pas définitif, d’autre part en raison d’une décision de justice prise aux États-Unis, au détriment de Motorola.

Par ailleurs Microsoft avait anticipé cette défaite et décidé début avril de fermer son centre logistique allemand, le délocalisant aux Pays-Bas d’où il peut encore approvisionner toute l’Europe.

Justice pointilleuse

Ce n’est pas la première fois que la justice allemande, réputée très pointilleuse en matière de protection des brevets, interdit de vente un produit informatique très connu. En septembre, un tribunal avait ainsi banni la commercialisation de la Galaxy Tablet 10.1 de Samsung, arguant en particulier qu’elle copiait le design de l’iPad de Apple.

Le fabricant sud-coréen a depuis soumis une tablette au design différent, qui a elle été autorisée à la vente.

Cette réputation de sévérité de la justice allemande fait du pays un terrain privilégié de la guerre des brevets informatiques faisant rage au niveau international, et dans laquelle sont impliqués à des degrés divers Motorola, Microsoft, Samsung et Apple notamment.

ats/afp/Reuters

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.