Meyer Burger confirme que 160 postes vont être biffés

Canton de BerneLe groupe bernois avait annoncé début novembre qu'il délocalisait en Chine et que 180 emplois étaient touchés.

Une fois la restructuration achevée, Meyer Burger s'attend à une amélioration de l'ordre de 10 millions de francs du résultat d'exploitation, dès l'exercice 2019.

Une fois la restructuration achevée, Meyer Burger s'attend à une amélioration de l'ordre de 10 millions de francs du résultat d'exploitation, dès l'exercice 2019. Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Meyer Burger confirme la suppression de quelque 160 postes sur les 180 annoncés le 2 novembre, suite à sa volonté de cesser ses activités de production à Thoune (BE). Parmi ces 160 postes, une centaine sont définitivement condamnés.

L'avenir de la soixantaine de postes restants dépend d'alternatives stratégiques, a annoncé vendredi soir dans un communiqué le spécialiste des systèmes et installations pour l'industrie photovoltaïque. Le groupe bernois dit préparer des solutions pour les 26 apprentis touchés par la restructuration.

La procédure de consultation, entamée le 2 novembre suite à l'annonce de la fermeture des activités de production du site thounois, s'est terminée le 28 novembre. Au terme d'un «dialogue actif et respectueux», la direction a étudié les propositions du personnel et informé les employés de ses conclusions le 7 décembre.

Le processus de transformation sera mené pas à pas durant les 15 prochains mois. La direction espère qu'elle aura mené à bien la majeure partie du chantier de délocalisation d'ici à la fin de l'année prochaine, selon le communiqué.

De son côté, le syndicat Unia déplore que la direction ne soit entrée en matière que de manière limitée sur les propositions des employés, même s'il salue la réduction du nombre de suppressions de postes. Toutefois, les collaborateurs temporaires touchés, à propos desquels l'entreprise ne s'est pas encore exprimée, ne sont pas inclus dans ce calcul.

Siège maintenu

Thoune perdra la production, mais conservera les activités de vente, de marketing, de recherche et de développement et continuera à héberger le siège de l'entreprise.

Une fois la restructuration achevée, Meyer Burger s'attend à une amélioration de l'ordre de 10 millions de francs du résultat d'exploitation (EBITDA), dès l'exercice 2019. Dans un premier temps, le train de mesures entraînera des dépenses extraordinaires de 10 millions de francs au total, qui seront imputées sur les exercices 2017 et 2018, à parts égales. (ats/nxp)

Créé: 08.12.2017, 19h16

Articles en relation

Meyer Burger délocalise: 180 emplois touchés

Canton de Berne Le groupe bernois transfert en Chine son secteur de production. Unia dénonce une «saignée». Plus...

Contrat de 45 millions pour Meyer Burger

Energie solaire L'entreprise bernoise va livrer des lignes de production à un fabricant italien de photovoltaïque basé en Sicile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.