Mercosur: les produits agricoles en feront partie

CommerceLa minorité opposée à l'inclusion des denrées agricoles dans l'accord avec les pays de l'Amérique du Sud n'a pas convaincu le Conseil des Etats.

La diversification des débouchés de la Suisse justifie la décision du Conseil des Etats.

La diversification des débouchés de la Suisse justifie la décision du Conseil des Etats. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les produits agricoles ne devraient pas être exclus d'un accord de libre-échange avec le Mercosur. La commission de politique extérieure du Conseil des Etats a rejeté par 9 voix contre 2 une initiative jurassienne.

De l'avis de la majorité de la commission, cet accord est dans l'intérêt de l'économie suisse. La diversification des débouchés est essentielle pour notre pays, indiquent mardi les services du Parlement.

La minorité s'alarme de l'impact en terme de développement durable. Par ailleurs, les conditions de production dans ces pays ne répondent pas aux normes suisses.

Les pays du Mercosur produisent à bas prix grâce à des domaines agricoles bien plus étendus et avec nettement moins de contraintes et d'exigences. Ils cultivent des OGM à large échelle et augmentent le rendement de leurs élevages grâce notamment à des hormones de croissance et à des traitements préventifs du bétail aux antibiotiques, s'inquiète le Jura.

Développement durable

Du point de vue écologique, il est insensé que, pour des raisons économiques, les produits que l'on consomme en Suisse parcourent des milliers de kilomètres pour finir dans nos assiettes. Le Jura explique dans son texte que l'ouverture du marché suisse représente la mort de l'agriculture indigène.

Dans la foulée, la commission a suspendu l'examen d'une initiative du canton de Genève qui demande de permettre un référendum facultatif sur ce traité avec l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay. Elle attend que le Conseil fédéral apporte des éclaircissements sur la question.

Par ailleurs, la commission a rejeté par 4 voix contre 4, avec la voix prépondérante du président Damian Müller (PLR/LU), une motion de Sibel Arslan (Verts/BS). La Bâloise demandait que le Conseil fédéral veille à ce que les négociations portant sur les accords de libre-échange entre l'AELE ou la Suisse et des Etats tiers soient plus transparentes. Le National avait adopté la motion. (ats/nxp)

Créé: 14.01.2020, 18h03

Articles en relation

Mercosur: la mise en garde de Parmelin

Libre-échange Un refus par la Suisse de l'accord de libre-échange avec le Mercosur serait très dangereux, a affirmé le conseiller fédéral Guy Parmelin. Plus...

La révolte gronde contre l'accord avec le Mercosur

Suisse Une pétition a été déposée, qui demande que la Suisse renonce à signer un accord de libre-échange avec le Brésil. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Benoît XVI contre l'ordination d'hommes mariés en Amazonie
Plus...