Passer au contenu principal

Louis Vuitton et Gucci dénoncent leurs loyers genevois

Le maroquinier parisien et le créateur de mode florentin se fâchent contre le propriétaire de leurs arcades à la rue du Rhône: la Fondation Edmond J. Safra.

Une diminution du loyer a notamment été demandé par les deux entreprises.
Une diminution du loyer a notamment été demandé par les deux entreprises.
Christian Bonzon

Depuis près d’un mois, l’économie suisse se trouve presque entièrement paralysée. Des dizaines de milliers d’entreprises louent des locaux commerciaux, tout en subissant l’interdiction d’exercer leurs activités, du fait de la pandémie de coronavirus. Deux d’entre elles, Louis Vuitton et Gucci, des marques de luxe mondialement connues, ne s’accommodent plus de ce régime à Genève. Les deux sociétés ont présenté leurs exigences au propriétaire des arcades qu’elles louent à la rue du Rhône : la Fondation Edmond J. Safra. Celle-ci ne les a toutefois pas entièrement acceptées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.