Les prix de l'immobilier poursuivent leur envol

SuisseLe prix pour les maisons a bondi au mois de juin de 3,9% sur un an et celui des appartements de 1,4%. Les taux bas rendent le marché immobilier des plus attrayants.

Le marché de l'immobilier continue de flamber en Suisse.

Le marché de l'immobilier continue de flamber en Suisse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La demande pour les maisons et appartements reste toujours importante en Suisse, soutenue par la faiblesse des taux hypothécaires, a indiqué mardi le portail immobilier Immoscout24 dans son relevé mensuel.

Le prix pour les maisons a bondi au mois de juin de 3,9% sur un an et celui des appartements de 1,4%, a précisé Immoscout24 dans le cadre du Swiss Real Estate Offer Index publié avec l'institut Cifi.

«L'acquisition d'un logement en Suisse n'a jamais été aussi attrayante», a affirmé le directeur d'ImmoScout24, Martin Waeber. Selon ce dernier, «plus les taux d'intérêt sont bas, plus il devient intéressant d'acheter une maison par rapport à une location».

De fait, les taux hypothécaires se situent actuellement à des niveaux historiquement bas. Selon le prestataire de services financiers Moneypark, l'ensemble des taux commerciaux pratiqués en Suisse ont reculé. Celui du Libor à trois mois a baissé de 1 point de base sur un mois à 0,97% fin juin, tandis que le taux fixe d'un emprunt sur deux ans a abandonné 5 points, à 0,96%.

Parmi les plus longues échéances, le taux fixe sur cinq ans s'est établi fin juin à 0,99%, en repli de 2 points de base comparé à fin mai, et celui sur dix ans a chuté de 7 points, à 1,18%.

L'accession à la propriété demeure difficile

Les taux se trouvent en baisse quasi continuelle depuis septembre 2018 et devraient le rester encore pendant un certain temps. La Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque centrale européenne (BCE) ont en effet annoncé leur intention d'assouplir davantage au besoin leur politique monétaire. La Banque nationale suisse (BNS) a récemment fait savoir qu'elle avait toujours de la marge pour rendre sa politique monétaire encore plus accommodante.

Immoscout rappelle cependant que «malgré ces conditions avantageuses, l'accession à la propriété demeure difficile pour de nombreux intéressés», en raison de l'apport personnel - au moins 20% du prix d'achat sous forme de fonds propres, dont seulement 10% proviennent de l'épargne de la prévoyance professionnelle.

Le coût du crédit doit également rester soutenable financièrement avec un taux d'intérêt théorique de 5% et il ne peut pas dépasser un tiers du revenu.

«Ces obstacles empêchent de nombreuses personnes d'acheter leur propre maison ou appartement», a constaté le portail immobilier. (ats/nxp)

Créé: 02.07.2019, 12h51

Articles en relation

L'écart entre location et propriété se creuse

Logement en Suisse Selon Berne, l'offre en matière de propriété de logements est insuffisante. Le marché de la location, lui, se détend. Plus...

Taux hypothécaires toujours historiquement bas

Suisse Les risques pesant sur la conjoncture mondiale et la prudence des grandes banques continuent d'affaiblir les taux, selon le portail financier Moneypark. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.