Le leasing démontre ses vertus pour l’économie helvétique

ContratsL’institut de recherches économiques BAK Basel Economics AG présente une étude sur un mode de financement prometteur, mais relativement négligé en Suisse.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Patrick Martin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Non, le leasing n’est pas uniquement voué à l’achat de voitures! L’institut de recherches économiques BAK Basel Economics AG (BAKBasel) présente justement une étude riche d’enseignements sur ce mode de financement prometteur, mais relativement négligé en Suisse. Le recours au leasing a suscité des bénéfices bruts d’entreprises à hauteur de 490 millions de francs en 2015 et la création de 2700 postes de travail à plein temps.

Rappel de la nature exacte du contrat de leasing. Le leasing est une opération de financement tripartite, entre une entreprise ou une personne utilisatrice d'un bien (bâtiment, machine ou autre équipement), un établissement de crédit ou de financement et le loueur du matériel (le plus souvent des sociétés). L’utilisateur du bien ou du service paie une redevance forfaitaire mensuelle avec option d'achat. L'entreprise utilisatrice n'est pas propriétaire du bien. Celui-ci n'apparaît donc pas dans ses comptes consolidés au niveau des immobilisations.

Au-delà des bénéfices bruts et des créations d’emploi observés, BAK Basel observe d’autre vertus du leasing, s’inscrivant tout particulièrement dans l’air du temps : ce mode de financement se révèle en effet particulièrement adapté aux besoins d’entreprises développant de nouveaux processus de production digitalisés, souvent plus intéressées à s’assurer l’utilisation que la possession de biens. « Le leasing permet de ce fait une participation accrue aux cycles d’innovation », relève les spécialistes de BAK Basel.

Les firmes helvétiques ne manifestent pourtant encore guère d’appétit pour les contrats de leasing. Pas plus de 6,5% des investissements de l’ensemble des entreprises ont été financés par la voie du leasing en Suisse, en 2015. Les experts de BAK Basel décèlent encore quelques obstacles culturels, avant de voir les protagonistes de l’économie helvétique recourir autant au leasing que le leurs homologues des Pays-Bas ou du Royaume-Uni. A leurs yeux, ce mode de financement pourrait néanmoins contribuer à une hausse de 1% du PIB (produit intérieur brut) helvétique, d’ici dix ans. (TDG)

Créé: 31.05.2017, 12h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...