Le cas Raiffeisen continue de faire des vagues

SuisseLe ton de la FINMA a surpris dans les milieux financiers. Le nouveau patron de la banque, Patrik Gisel, n'échappe pas aux critiques.

Les dépenses du nouveau patron de Raiffeisen, Patrik Gisel, seront passés au crible.

Les dépenses du nouveau patron de Raiffeisen, Patrik Gisel, seront passés au crible. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le directeur de l'autorité suisse de surveillance des marchés financiers (FINMA), Mark Branson, pointe à nouveau, cette fois-ci dans la NZZ am Sonntag, le manque de contrôle du conseil d'administration de Raiffeisen sur l'ex-directeur général de la banque, Pierin Vincenz.

«Le contrôle de la direction est un devoir primordial du conseil d'administration. Il s'est montré beaucoup trop laxiste», explique M. Branson, soulignant que l'implication personnelle dans certaines transactions de M. Vincenz était trop sensible. «Le fait que le CEO ne s'est pas retiré (dans ces transactions, ndlr) montre que le conseil d'administration ne le contrôlait pas», ajoute le directeur de la FINMA.

Dans la SonntagsZeitung, le vice-président du conseil d'administration de la troisième banque de Suisse, Pascal Gantenbein, relève, lui, que les termes utilisés dans le rapport d'enquête de la FINMA étaient plus forts que prévu. «La tonalité m'a surpris. Je pense que la FINMA voulait clairement montrer que la procédure d'examen approfondi était de la plus haute importance. Mais l'ampleur du problème ne m'a pas surpris», a-t-il ajouté.

Toujours selon la SonntagsZeitung, le nouveau patron de la banque, Patrik Gisel, utilise fréquemment son propre avion pour les voyages d'affaires et se fait rembourser une partie des coûts. M. Gisel procéderait de la sorte depuis des années, a-t-il déclaré au journal, soulignant qu'il agit de la même manière que M. Vincenz. Ce dernier est notamment accusé de dépenses excessives, qui n'avaient aucun lien avec son activité à la banque. (ats/nxp)

Créé: 17.06.2018, 07h29

Articles en relation

Deux administrateurs de Raiffeisen se retirent

Banque Après les critiques des délégués, deux administrateurs de la banque ont jeté l'éponge. Le vote sur la décharge est reporté. Plus...

La FINMA épingle la gouvernance de Raiffeisen

Banques Au terme de son enquête concernant Raiffeisen, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) indique avoir constaté de «graves lacunes». Plus...

Raiffeisen: Pierin Vincenz est sorti de prison

Suisse L'ancien homme fort de la banque Raiffeisen a critiqué sa mise en détention préventive, qu'il a dû subir durant 106 jours. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.