Passer au contenu principal

Canton de VaudKudelski supprime des postes dans sa filiale Skidata

Le groupe technologique vaudois prévoit de biffer 10% des effectifs de Skidata, soit une une centaine de postes. Il manquera également ses objectifs 2019.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
Keystone

Kudelski manquera ses objectifs de rentabilité 2019 en raison des difficultés de sa filiale Skidata. Une centaine de postes passeront ainsi à la trappe dans cette société, intégrée à la division Public Access. La restructuration vient s'ajouter aux autres chantiers en cours au sein du groupe technologique vaudois.

Le résultat opérationnel brut (Ebitda) du groupe n'atteindra pas comme prévu la cible de 80 à 95 millions de dollars (presque autant en francs) cette année, indique jeudi Kudelski. L'avertissement sur résultat est imputable à Skidata, spécialisée dans les accès aux infrastructures sportives comme les stations de ski, mais également les parkings et les salles de spectacle.

Dans son communiqué, le groupe vaudois précise que différents projets importants aux Etats-Unis ont été repoussés lors du quatrième trimestre, alors que Skidata réalise 40% de ses revenus entre novembre et décembre. Ces déconvenues vont priver la filiale autrichienne de Kudelski de 15 à 20 millions de francs de chiffre d'affaires.

L'année dernière, Skidata avait généré 368,4 millions de recettes. L'activité Public Access contribue à environ 40% des recettes du groupe.

Kudelski est déterminé à restructurer sa filiale rachetée en 2001. Les suppressions de postes, à hauteur de 10% de l'ensemble, devraient intervenir dans le courant du premier semestre 2020. Le dernier rapport annuel mentionne un effectif de 1502 personnes à fin 2018 pour Skidata. Le communiqué ne contient aucune précision au sujet du nombre d'emplois et des régions touchés.

Coût unique jusqu'à 25 millions

Les suppressions de postes ainsi que le toilettage du portefeuille produits et de l'organisation interne de Skidata devraient affecter positivement le résultat brut d'exploitation (Ebitda) de la filiale à hauteur de 40 millions de dollars dès 2020. Cet indicateur avait atteint 21,1 millions l'année dernière.

En 2019, la rentabilité de Skidata mesurée à l'Ebitda devrait être écornée par la baisse des recettes d'un côté et des coûts uniques de restructuration, estimés à 20-25 millions de l'autre.

Kudelski veut renforcer les synergies entre le groupe et la filiale, dont l'organisation sera à l'avenir moins axée sur les pays et davantage sur de grandes régions géographiques. La moitié du chiffre d'affaires de la société autrichienne est réalisée en Europe.

Déjà la deuxième restructuration en 2019

Présent dans près de 20 pays dont la Suisse, Skidata veut se focaliser sur les systèmes d'accès aux parkings, aux stations de ski, aux enceintes sportives et aux salles de spectacle afin de continuer à gagner des parts de marché, explique le communiqué.

Cette restructuration n'est pas la première annoncée par Kudelski en 2019. Le groupe a réduit ses effectifs de 182 personnes au premier semestre, sur un nombre d'employés actuel de 3500 personnes environ. Sur les 18 derniers mois, Kudelski a réalisé environ 70 millions de dollars d'économies. Jusqu'ici, les frais de restructuration s'élevaient à 13,7 millions depuis janvier.

Les efforts portent sur l'efficacité opérationnelle et la maîtrise des coûts. Du point de vue des activités, la cybersécurité et l'Internet des objets (IoT) constituent une priorité, tout comme le rééquilibrage entre les trois divisions Digital TV (accès sécurisés pour la télévision numérique), Public Access et Kudelski Security (cybersécurité) au niveau du chiffre d'affaires.

Kudelski devra prouver que les estimations du consensus pour l'Ebitda 2019 sont encore réalistes, préviennent dans un commentaire les analystes d'UBS. Vontobel annonce pour sa part un rabotage de 9% de ses prévisions maison.

A 11h50, l'action Kudelski s'étiolait de 1,5% à 5,97 francs, dans un indice du marché élargi SPI en recul de 0,08%.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.