Passer au contenu principal

Kristalina Georgieva, seule candidate pour diriger le FMI

La présentation des candidatures au poste de directeur général du Fonds monétaires international (FMI) s'est achevée avec une unique postulation.

Cette Bulgare de 66 ans est l'unique candidate au poste.
Cette Bulgare de 66 ans est l'unique candidate au poste.
Andrew CF, AFP

L'actuelle numéro 2 de la Banque mondiale, la Bulgare Kristalina Georgieva, est la seule candidate en lice pour prendre la tête du Fonds monétaire international (FMI). Elle devrait succéder à la Française Christine Lagarde, laquelle a démissionné pour diriger la Banque centrale européenne (BCE).

«La période de présentation des candidatures au poste de directeur général s'est achevée le vendredi 6 septembre. Une candidate, Mme Kristalina Georgieva, actuellement directrice générale de la Banque mondiale et ressortissante bulgare, a confirmé sa volonté d'être candidate», a indiqué lundi le FMI dans un communiqué. Le conseil d'administration va désormais organiser des réunions entre la candidate et les administrateurs pour une nomination au plus tard le 4 octobre.

La limite de l'âge

Le FMI a dû changer ses statuts relatifs à la limite d'âge imposée au poste de directeur général pour que la candidature de Mme Georgieva, qui a célébré ses 66 ans le 13 août, soit valide. Depuis 1951, le règlement du Fonds interdisait en effet la désignation d'un candidat âgé de 65 ans ou plus à ce poste et ne permettait pas au titulaire du poste d'exercer ses fonctions au-delà de son 70e anniversaire.

«La modification du règlement adopté par le conseil des gouverneurs, laquelle prend immédiatement effet, rend les conditions de désignation du directeur général conformes à celles applicables aux membres du conseil d'administration, présidé par le directeur général, et au président du Groupe de la Banque mondiale, qui ne sont sujets à aucune limite d'âge», avait justifié l'institution de Washington en annonçant l'approbation de cette réforme.

Un vote serré

Mme Georgieva avait été désignée comme candidate de l'Union européenne le 2 août à l'issue d'un vote serré qui a mis en lumière les divisions au sein de l'UE. Forte d'une solide expérience dans la finance internationale, elle bénéficie également d'être femme et ressortissante d'un pays d'Europe orientale. Historiquement, la direction du FMI a toujours été confiée à un Européen et celle de la Banque mondiale à un Américain. Un partage des rôles immuable, comme l'a illustrée au printemps la nomination de David Malpass à la Banque mondiale. Il était également le seul candidat en lice.

Bien que cette tradition soit contestée, car ne reflétant pas le poids grandissant des pays émergents au sein des institutions de Bretton Woods, aucun candidat des pays émergents ne s'est ainsi porté candidat. Christine Lagarde, directrice générale sortante, quittera officiellement ses fonctions jeudi. Et la nomination de Kristalina Georgieva interviendra peu avant les réunions d'automne de la Banque mondiale et du FMI qui se dérouleront mi-octobre.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.