La Junior Entreprise Genève brille à Bruxelles

ÉconomieLes étudiants décrochent une palme aux Excellence Awards avec leur structure de conseil juridique.

Uni Mail, l’un des principaux bâtiments de l’Université de Genève.

Uni Mail, l’un des principaux bâtiments de l’Université de Genève. Image: Lucien Fortunati (archives)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rendez-vous est fixé devant Uni Mail, l’un des principaux bâtiments de l’Université du bout du lac. La Junior Entreprise Genève (JEG) s’est vue décerner un prix prestigieux et veut le faire savoir. Lors du grand raout annuel des jeunes entrepreneurs, les Excellence Awards organisés à Bruxelles, les universitaires ont remporté la catégorie de l’entité la plus «socialement responsable» d’Europe. Ce prix a été remporté grâce à leur structure de conseil juridique.

Les objectifs de développement durable établis par l’ONU dans son agenda 2030, au nombre de 17, servent de base pour le concours. «Ces objectifs tiennent compte équitablement de la dimension économique, de la dimension sociale et de la dimension environnementale du développement durable et intègrent pour la première fois l’éradication de la pauvreté et le développement durable dans un dispositif commun», indique le site du Département fédéral des affaires étrangères. Des conseils de base gratuits

La JEG s’est démarquée essentiellement sur trois critères. «Les aspects liés à la formation des étudiants et des entreprises, à la promotion de l’État de droit, ainsi qu’à la réduction des inégalités dans la société au travers de l’accès au droit ont primé», relève Adnan Chatila, président de l’association primée, au sein de laquelle s’activent une cinquantaine d’étudiants genevois.

À signaler que leurs conseils juridiques de base sont gratuits. «Nous répondons à notre permanence ou au travers d’Internet à une centaine de personnes par an», détaille Erza Grainca, vice-présidente finance de la JEG. De quelle nature sont les demandes? «Les questions proviennent aussi bien d’immigrés en situation délicate que de petites entreprises», précise-t-elle.

Start-up et PME intéressées

Un certain nombre de ces contacts débouchent sur des mandats juridiques, payants cette fois. «En moyenne cinq par an, qui concernent essentiellement des start-up ou des PME», souligne Thierry Makhlouf, vice-président opérations de la JEG. Dans ce cadre, les compétences des étudiants dans le domaine de la propriété intellectuelle et des contrats de partenariat ou de travail sont sollicitées. «Dans une économie de plus en plus digitale, on nous demande aussi souvent de vérifier si une idée ou un projet respecte les législations de plusieurs pays cibles», ajoute-t-il.

La JEG n’est pas présente uniquement dans le conseil juridique. Les étudiants en management et en nouvelles technologies proposent aussi leurs services. Ici, les prestations sont entièrement rémunérées. «On peut proposer un site Web de base à partir de 800 francs», confie Adnan Chatila. Il met en avant le suivi sur le long terme que peut assurer la JEG pour les mises à jour des systèmes IT pour le Web. Être adossé à l’Université offre en effet certaines garanties en termes de pérennité: «Il est également rassurant pour un client Web de savoir qu’il pourra compter sur nous s’il décide, un jour, de passer au e-commerce.» Dont acte.

En termes de management, la liste des clients n’a pas à faire rougir: Procter & Gamble, L’Oréal, Rampini Construction, Visilab, Fondation des Parkings ou encore Genève Aéroport. «Les mandats vont de l’étude de notoriété, qui peut parfois aboutir au changement du logo d’une marque, à une analyse de la perception d’un produit auprès des femmes», explique Thierry Makhlouf. Bref, Uni Mail apprend (avec un certain talent) à faire des affaires.

Créé: 03.04.2018, 08h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.