Il jette à la poubelle 7,5 millions de dollars en bitcoins

Royaume-UniUn Gallois recherche désespérément son disque dur qu'il a jeté par mégarde. A l’intérieur se trouvait l’équivalent de 7,5 millions de dollars (6,8 millions de francs) en bitcoins, la monnaie virtuelle utilisée sur Internet.

Le Gallois n'avait pas pensé aux 7500 bitcoins que contenait le disque dur qu'il a jeté à la poubelle et qui feraient de lui un millionnaire en puissance.

Le Gallois n'avait pas pensé aux 7500 bitcoins que contenait le disque dur qu'il a jeté à la poubelle et qui feraient de lui un millionnaire en puissance. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sous une montagne de déchets d’une décharge municipale du Pays-de-Galles (Royaume-Uni) se trouve sans doute un trésor sous la forme d'un disque dur qu’un certain James Howells a jeté cet été.

Ce Gallois, âgé de 28 ans, n'avait pas pensé aux 7500 bitcoins qu'il contenait, qui feraient de lui un millionnaire en puissance, a-t-il expliqué à la BBC.

En surchauffe

James Howells avait commencé en 2009 à collectionner le bitcoin, monnaie virtuelle prisée des férus d'Internet, qui valait trois fois rien à l'époque. Il a arrêté un an plus tard lorsque son ordinateur est entré en surchauffe et a fini à la casse.

Cet ingénieur informatique a gardé le disque dur, qu'il a rangé dans un tiroir, pour finir par en oublier l'existence. Jusqu'à ce qu'il se rende compte que le bitcoin, hautement volatile mais très tendance, avait gagné beaucoup de valeur: il dépassait mercredi 27 novembre le seuil symbolique des 1000 dollars.

Trop tard, puisqu'il s'est débarrassé du disque dur «entre juin et août, sans doute en juillet», lors d'un grand nettoyage, et avec lui d'un trésor évalué en ce moment à environ 7,5 millions de dollars (6,8 millions de francs).

Sous une immense décharge

Or, James Howells sait parfaitement où se trouve son disque dur: dans une déchetterie informatique à Newport, au Pays de Galles. Cette décharge fait «la taille d'un terrain de football», a-t-il précisé.

«Quand je l'ai vue, ma première pensée a été de dire: c'est foutu», explique l'informaticien. «Le manager a confirmé mes pires craintes lorsqu'il m'a expliqué que les déchets qui ont été déposés ici il y a trois ou quatre mois croupissent aujourd'hui sous un mètre voire un mètre et demi de détritus».

Son unique espoir réside dans l'organisation d'une fouille à grande échelle. «Ils le font lorsqu'ils sont à la recherche d'indices», dit-il. «Mais ils sont alors entre 15 et 20 à s'y mettre, équipés de combinaisons spéciales et avec pelles mécaniques et chiens. Je n'ai pas les moyens de financer une telle opération, sans avoir l'assurance de toucher mon chèque à la fin», déplore James Howells.

Interview de James Howells diffusée sur la BBC

(J.-C. M. avec afp/nxp)

Créé: 29.11.2013, 12h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...