Passer au contenu principal

En Iran, les firmes suisses seront l’œil de Washington

Berne arrache un feu vert a minima pour son commerce «humanitaire», au prix d’exigences draconiennes de la part des États-Unis.

L’ambassadeur de Suisse à Téhéran, Markus Leitner, déballe, tel un envoyé humanitaire, des cartons de médicaments suisses.
L’ambassadeur de Suisse à Téhéran, Markus Leitner, déballe, tel un envoyé humanitaire, des cartons de médicaments suisses.
Swiss Embassy Iran/Twitter

«Les mécanismes de paiement pour les livraisons humanitaires en Iran sont à bout touchant.» Cette annonce diffusée jeudi dernier par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) reflète un empressement inhabituel. Elle célèbre un succès diplomatique délicat – il touche au blocus américain enserrant la République islamique – alors que sa confirmation par Washington est encore attendue.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.