L'Iran évoque un «terrorisme économique» américain

IranLe chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, s'en est pris aux Etats-Unis, lors d'un déplacement au Venezuela.

Mohammad Javad Zarif, à Caracas, le samedi 20 juillet 2019.

Mohammad Javad Zarif, à Caracas, le samedi 20 juillet 2019. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a dénoncé samedi l'«aventurisme unilatéral» et le «terrorisme économique» des Etats-Unis, lors d'une réunion ministérielle du Mouvement des non-alignés à Caracas. Il n'a fait aucune mention de la saisie par son pays d'un pétrolier battant pavillon britannique.

«Le gouvernement américain, pour atteindre ses objectifs illégitimes, a recours à une forme de pression que nous appelons terrorisme économique», a déclaré Mohammad Javad Zarif à la presse, selon la traduction simultanée officielle, en marge de la réunion.

Selon lui, Cuba, la Syrie, le Venezuela et l'Iran «souffrent» de ce «terrorisme économique» mis notamment en place au moyen de sanctions. Washington a ainsi rétabli ses sanctions à l'encontre de Téhéran après son retrait unilatéral de l'accord nucléaire en 2018.

Lors de son discours aux pays membres du Mouvement des non-alignés, Mohammad Javad Zarif a également épinglé l'«aventurisme unilatéral extrême» de l'administration de Donald Trump qui «sape l'Etat de droit au plan international». «Mon pays (...) est à l'avant-poste de la résistance aux nouvelles tendances unilatérales des Etats-Unis», a-t-il ajouté dans son discours, lors de cette réunion ministérielle du Mouvement qui compte 120 membres.

Soutien à Maduro

Au cours de ces deux interventions, Mohammad Javad Zarif Zarif n'a pas évoqué le pétrolier battant pavillon britannique arraisonné par l'Iran dans le détroit d'Ormuz, une opération jugée «inacceptable» par Londres et qui suscite la crainte d'une nouvelle escalade.

Sur Twitter, Mohammad Javad Zarif avait assuré plus tôt dans la journée que cette «action dans le Golfe persique consiste à faire respecter le droit maritime international» tout en appelant la Grande-Bretagne à «cesser d'être un auxiliaire du terrorisme économique des Etats-Unis».

Au cours de la réunion ministérielle du Mouvement des non-alignés, plusieurs pays, dont Cuba, le Nicaragua et l'Iran, ont exprimé leur soutien au président vénézuélien Nicolas Maduro, englué dans une crise politique depuis que l'opposant et président du Parlement Juan Guaido s'est auto-proclamé président par intérim en janvier, avec le soutien de Washington.

«L'ingérence grossière des Etats-Unis dans les affaires internes du Venezuela (...) est un nouvel exemple» de leur «manque de respect évident du droit international», a déclaré Mohammad Javad Zarif. (ats/nxp)

Créé: 21.07.2019, 04h54

Articles en relation

L'Iran reste sourd aux appels à libérer le pétrolier

Détroit d'Ormuz Le pression internationale s’abat sur Téhéran après l’arraisonnement d'un navire battant pavillon britannique. Plus...

Londres pousse Téhéran à «libérer» le pétrolier

Détroit d'Ormuz Jeremy Hunt, le chef de la diplomatie britannique, espère rapidement «trouver un moyen» pour «désamorcer la situation». Plus...

Pétrolier iranien: Londres veut des garanties

Gibraltar Londres est disposé à libérer le pétrolier iranien arraisonné à Gibraltar, en cas de «garanties sur sa destination». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.