Infomaniak accroît ses effectifs de 50%

InformatiqueLe pionnier de l'Internet veut offrir une alternative aux services de Google sur le «cloud». Le spécialiste genevois de «l'hébergement» Web recrute 40 collaborateurs.

En 2017, Infomaniak a reçu un prix pour ses économies d'énergie et son engagement pour le développement durable.

En 2017, Infomaniak a reçu un prix pour ses économies d'énergie et son engagement pour le développement durable. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pionnière de «l'hébergement» des sites Internet, la société informatique genevoise Infomaniak s'apprête à recruter 40 nouveaux collaborateurs l'an prochain, afin de lancer de nouveaux services pour rattraper les géants du Net. «Nous avons décidé que nous allions réinvestir l'ensemble de nos bénéfices dans cet investissement», explique Boris Siegenthaler, fondateur de cette PME de 78 collaborateurs fondée en 1994. À l’époque cette boutique de Châtelaine était l'une des deux seuls entreprises à proposer un accès Internet aux clients qui lui achetaient un ordinateur.

L'activité d'Infomaniak a basculé vers les services aux entreprises à partir de 2007, l'irruption des Flickers et autres Facebook épargnant la création d'un site web «perso» aux particuliers voulant stocker et exposer images et hobbys. Depuis les géants du Net, Google et Amazon en tête, offrent aux professionnels la gestion de leurs courriels, de leurs agendas ou du stockage de leurs données de manière délocalisée sur le «cloud».

Alternative à Google Mail

«Nous nous sommes rendu compte que de plus en plus de patrons de PME souhaitent sortir leurs données de l'emprise des GAFA [ndlr: Google, Apple, Facebook, Amazon], à condition qu'ils bénéficient de services similaires», poursuit le fondateur de cette société veillant sur 150 000 sites Internet et plus d'un million d'adresses courriel. Les données confiées à Infomaniak sont aujourd'hui stockées dans ses «datacenters» de Carouge, Vernier et Satigny - ce dernier, construit en 2007, a coûté 6 millions de francs.

«de plus en plus de patrons de PME souhaitent sortir leurs données de l'emprise des GAFA»

«Infomaniak est une chance pour cette région; si cette société n'était pas là, où seraient hébergés les sites Internet dont elle s'occupe? Chez Amazon aux Etats-Unis?», interpelle Frédéric Gargula, cofondateur de IP-Max, une société informatique genevoise concevant des réseaux informatiques sécurisés.

La totalité des nouvelles recrues - six annonces sont déjà publiées sur Jobup - rejoindront la quarantaine d'employés travaillant déjà sur le développement de nouveaux services. «Aujourd'hui nous voulons fournir aux patrons de PME des produits finis, faits maison, simples à utiliser, mais avec des données qui seront toujours gérées de A à Z par nos serveurs genevois» décrit Boris Siegenthaler. Par exemple un outil de transfert de fichier capable de concurrencer DropBox. Ou une messagerie sécurisée. Ou un logiciel de gestion de «newsletters» - la version moderne du publipostage - à la MailChimp.

Pénurie d'informaticiens suisses

«Nous nous sommes rendu compte que nous restions compétitifs face aux géants du Net, dont les tarifs décollent très vite une fois abandonnée la simple version de base gratuite», ajoute Marc Oehler, nouveau directeur opérationnel d'Infomaniak.

La société genevoise, qui réalisera 19,5 millions de ventes cette année - dont le tiers en Europe - restera bénéficiaire en dépit de cet effort de recrutement. La pénurie d'informaticiens rend pour l'instant cette campagne d'embauche «compliquée» de l'aveu de ses dirigeants.

Créé: 13.12.2017, 18h42

Articles en relation

Bienvenue chez les écolos geek

Solutions L’hébergeur Web Infomaniak, très soucieux d'environnement, a rendu ses serveurs informatiques beaucoup moins gourmands en électricité. Plus...

Infomaniak est le champion genevois des économies d'énergie

Trophée Négawatt L’hébergeur de sites Web est primé par les SIG pour avoir réduit en un an sa consommation électrique de 20,7%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...