Passer au contenu principal

Hyundai paie 47 millions aux Etats-Unis

Entre 2012 et 2015, le groupe industriel sud-coréen a importé des moteurs diesel polluant davantage que les seuils autorisés

Image d'illustration.
Image d'illustration.
AFP

Hyundai Heavy Industries et une de ses filiales américaines ont accepté de payer une amende de 47 millions de dollars (46,7 millions de francs) pour avoir importé aux Etats-Unis des moteurs diesel ne répondant pas aux normes d'émissions polluantes américaines. Un lanceur d'alerte avait révélé la tricherie.

Entre 2012 et 2015, le groupe industriel sud-coréen et Hyundai Construction Equipment Americas, qui fabriquent des navires, des engins de chantiers et des moteurs diesel pour l'industrie lourde, ont importé environ 2300 véhicules équipés de moteurs diesel polluant davantage que les seuils autorisés, a indiqué jeudi le ministère américain de la justice, dans un communiqué.

«Hyundai [Heavy Industries et Construction, ndlr] ont privilégié les bénéfices au détriment de la santé publique et de la loi», a fustigé le responsable du département environnement au ministère, cité dans le document. «Nous ne tolérerons pas ce type de tricherie», a-t-il ajouté.

C'est un lanceur d'alerte qui avait contacté en 2015 les autorités. Celles-ci avaient alors ouvert une enquête, qui a conclu que les moteurs diesel en question n'avaient pas été homologués comme répondant aux normes américaines en matière d'émissions de dioxyde d'azote (NO2).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.