Passer au contenu principal

ModeHugo Boss voit ses bénéfices en chute libre

Le couturier allemand mise sur le numérique pour combler la baisse de ses bénéfices, qui ont chuté d'un tiers.

Des charges liées à la réorganisation et à la transformation numérique de Hugo Boss ont pesé sur le bilan.
Des charges liées à la réorganisation et à la transformation numérique de Hugo Boss ont pesé sur le bilan.
Keystone

Le groupe de prêt-à-porter allemand Hugo Boss a vu ses bénéfices reculer nettement au premier trimestre, mais promet que les investissements dans le numérique payeront sur les exercices suivants.

Sur la période de janvier à mars, le bénéfice net a diminué de 31% à 34 millions d'euros (près de 39 millions de francs) et le bénéfice opérationnel a baissé de 23% à 54 millions d'euros, indique le groupe jeudi.

Des charges liées à la réorganisation et à la transformation numérique du groupe ont pesé sur le bilan mais «devraient être compensées dans le reste de l'année», précise Hugo Boss.

Ces investissements «nous aideront à accélérer des processus opérationnels et à améliorer notre efficacité», a expliqué le patron Mark Langer. «Je suis très confiant dans le fait que nous allons atteindre nos objectifs pour l'année et au-delà».

Pour 2019, le groupe s'attend de manière inchangée à une augmentation du résultat opérationnel (Ebit) de près de 10%. La marge brute, qui a reculé de 0,2 point à 63,8% au premier trimestre 2018, doit remonter cette année à près de 66%.

«Je suis très confiant »

Dans le même temps, les ventes devraient augmenter d'environ 5% hors effets de change, en poursuivant le recentrage sur ses deux marques phare Hugo et Boss.

Au premier trimestre 2018, le chiffre d'affaires à progressé de 2%. Hors effets de change négatifs, la progression est de 1%, les revenus ayant été aidés par le marché chinois ( 4%) mais tirés vers le bas par les Etats-Unis (-8%). En Europe, les ventes ont progressé de 2% sur un an.

Hugo Boss a vu ses ventes en ligne progresser de 26%, contre seulement 4% en magasin. «La dynamique persistante sur le marché stratégique chinois et des importantes ventes en ligne montrent que notre stratégie réussit», a commenté M. Langer, cité dans un communiqué.

Vers 07H15 GMT à la Bourse de Francfort, au sein d'un indice des valeurs moyennes MDax en retrait (-0,14%), Hugo Boss cédait 3,15% à 60,20 euros.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.