Passer au contenu principal

«Huawei mettrait son veto à toute tentative d’espionnage»

Accusé d’être au service de Pékin, Ren Zhengfei, l’homme qui a fondé le groupe de télécoms en 1987, brise le silence.

Ren Zhengfei, patron de Huawei: «L’Europe est notre seconde patrie. C’est la raison pour laquelle nous y avons beaucoup investi.»
Ren Zhengfei, patron de Huawei: «L’Europe est notre seconde patrie. C’est la raison pour laquelle nous y avons beaucoup investi.»
BLOOMBERG

«Notre corps est perforé, mais le cœur continue à battre.» Il y a quelque temps, Ren Zhengfei a déniché sur internet la photo d’un avion soviétique de la Seconde Guerre mondiale criblé de projectiles mais encore en état de voler. Symbole de la résistance à l’agression de Donald Trump, l’image se trouve désormais partout sur les campus de Huawei, l’entreprise qu’il a créée en 1987.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.