Passer au contenu principal

Etats-UnisHSBC écope d'une amende de 168 millions

La banque est condamnée pour avoir manqué de surveiller ses courtiers sur le marché des changes.

Fin 2016, la banque britannique avait déjà écopé d'une sanction.
Fin 2016, la banque britannique avait déjà écopé d'une sanction.
Keystone

La Réserve fédérale américaine (Fed), principal régulateur bancaire aux Etats-Unis, a infligé une amende de 175 millions de dollars (168 millions de francs) à la banque britannique HSBC et à sa filiale new-yorkaise. La condamnation sanctionne des pratiques «risquées» sur le marché des changes.

Le directoire de la Fed a prononcé cette amende à l'encontre de HSBC parce qu'elle «a manqué de surveiller et de contrôler de façon interne ses courtiers sur le marché des changes qui achetaient et vendaient des dollars et devises étrangères à la fois pour son propre compte et celui de ses clients».

Améliorer ses contrôles

La banque a négligé d'identifier et de corriger le fait que ses traders utilisaient de façon inappropriée des informations confidentielles sur leurs clients. Ces opérateurs employaient également des salles de discussion électroniques («chatrooms») pour communiquer avec les concurrents au sujet de leurs positions commerciales. Outre le paiement de cette amende, HSBC devra améliorer ses contrôles et la gestion des risques de ses opérations de change.

Fin 2016, la banque britannique avait déjà écopé d'une sanction équivalant à environ 500 millions d'euros (567 millions de francs au cours actuel) au Royaume-Uni et aux États-Unis pour manipulation du marché des changes, aux côtés d'autres grandes banques internationales.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.