Passer au contenu principal

TourismeHotelleriesuisse mise sur le marketing face au franc fort

Pour contrer la suppression du taux plancher, les hôtels helvétiques devraient, selon leur organisation faitière, investir dans le marketing et miser sur la qualité.

Keystone

Pour contrer la suppression du taux plancher, le président d'hotelleriesuisse Andreas Züllig ne propose pas d'économiser, mais de dépenser.

Les régions touristiques pourraient, par exemple, coordonner leurs budgets publicitaires et agir de manière ciblée, a déclaré Andreas Züllig ce jeudi 29 janvier sur les ondes de la radio alémanique SRF. La mesure pourrait se faire sous la responsabilité de l'association Suisse Tourisme, selon lui.

Les hôtels helvétiques devraient investir dans le marketing et miser sur la qualité.

L'exonération de la TVA, comme le préconise le conseiller national Hans Grunder (PBD/BE), ne serait pas réaliste, selon le président de l'organisation faîtière. Un taux de change fixe n'aidera pas non plus la branche. A l'heure actuelle, on ne sait pas encore où le cours de change entre l'euro et le franc va se stabiliser, remarque-t-il.

Les appels au patriotisme des Suisses en matière de vacances sont sensés, selon Andreas Züllig. Mais en contrepartie, les hôteliers devront faire davantage d'efforts.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.