Passer au contenu principal

L'horlogerie, une mine d'or pour quatre cantons romands dont Genève

L’Observatoire BCV fait le portrait de cette industrie à qui tout réussi et qui est portée essentiellement par quatre cantons romands, dont Genève. C’est sûr, le haut de gamme est son meilleur filon.

Photo d'illustration. Avec plus de 10 000 emplois, le secteur horloger est de première importance à Genève.
Photo d'illustration. Avec plus de 10 000 emplois, le secteur horloger est de première importance à Genève.
Pierre Albouy/Tribune de Genève

Dans l’ouest de la Suisse, l’industrie horlogère a la faculté de briller plus que partout ailleurs. Pas étonnant, si on se plonge dans l’étude publiée hier par l’Observatoire BCV de l’économie vaudoise intitulée «De l’or dans la montagne !» On y apprend que ce secteur ne pèse aujourd’hui toujours que 1,5% de l’économie suisse, en terme de PIB, mais qu’il représente 45% dans la valeur de toutes les exportations horlogères dans le monde! La Suisse est ainsi numéro un mondial, loin devant Hong Kong et la Chine. Or, quatre cantons romands, Neuchâtel, Genève, Vaud et le Jura, contribuent pour 70% à la valeur ajoutée de cette branche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.