La hausse des prix fragilise un peu plus l'économie

TurquieLes secteurs de l'économie turque les plus affectés par le bond de l'inflation en août sont les transports, l'alimentation et le logement.

Les prix dans l'alimentation sont parmi les plus touchés en août par l'inflation galopante.

Les prix dans l'alimentation sont parmi les plus touchés en août par l'inflation galopante. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le taux d'inflation en Turquie a atteint près de 18% en août sur un an, selon les chiffres officiels publiés lundi, un record depuis 2003, au moment où l'économie turque est fragilisée par l'effondrement de sa devise.

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,3% en août par rapport à juillet, et de 17,9% en rythme annuel, d'après les données publiées par l'Office national des statistiques (Tüik).

Les secteurs les plus affectés par la hausse des prix sur un an sont notamment les transports, avec une hausse de 27,13%, l'alimentation avec une hausse de 19,75% et le logement ( 16,30%).

Stabiliser les prix

La livre turque, déjà fortement affaiblie ces derniers mois, a réagi en perdant près de 2% de sa valeur face au dollar lundi par rapport à vendredi soir. Le billet vert s'échangeait ainsi contre 6,60 livres turques lundi vers 07H30 GMT.

La devise turque a perdu plus de 40% de sa valeur depuis le début de l'année, une chute qui s'est accélérée en août sur fond de tensions entre Ankara et Washington et l'annonce de sanctions réciproques.

La banque centrale de Turquie (CBRT) a immédiatement réagi en assurant qu'elle prendrait «les mesures nécessaires pour soutenir la stabilité des prix».

«L'orientation monétaire sera ajustée lors de la réunion du comité de politique monétaire de septembre», affirme la CBRT dans un communiqué.

Les marchés appellent à une hausse des taux d'intérêt de la CBRT, dont la prochaine annonce à ce sujet est prévue le 13 septembre, afin de lutter contre l'inflation et une potentielle surchauffe de l'économie.

Mais le président Recep Tayyip Erdogan, partisan de la croissance à tout prix, s'y oppose fermement. (ats/nxp)

Créé: 03.09.2018, 11h34

Articles en relation

La livre turque continue de dégringoler

Monnaie La monnaie turque a perdu ce jeudi près de 5% de sa valeur face au dollar. Plus...

La livre turque s'enfonçait mercredi

Turquie Mardi soir, l'agence de notation Moody's a abaissé la note de 18 banques et de deux institutions financières en Turquie. Non sans conséquences. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Barrière de röstis pour les initiatives alimentaires
Plus...