Passer au contenu principal

Greta Thunberg s'en prend à Roger Federer

La militante suédoise interpelle le sportif pour son rôle d'ambassadeur de Credit Suisse.

«Attendez-vous à une surprise, on prépare un coup!» À quelques minutes de la reprise du procès des douze activistes du mouvement Lausanne Action Climat jugés pour une action dans les locaux de Credit Suisse, l'entourage des jeunes militants promettait une action choc.

Pas de blocage de ponts ou de carrefours au programme, la surprise est venue des réseaux sociaux. Dans une opération visiblement bien préparée, dès 10h, ce sont des centaines de tweets qui ont déferlé sur la Toile. Leur cible: Credit Suisse et, par ricochet, Roger Federer, ambassadeur de la deuxième banque du pays. Le Bâlois était également au cœur de la partie de tennis sauvage des douze activistes. Bandeau au front et raquette en mains pour interpeller Federer, les jeunes militants ont surtout voulu dénoncer les investissements de Credit Suisse dans les énergies fossiles et leur impact sur l'environnement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.