Les grands patrons gagnent encore plus

SuisseLes dirigeants des grands groupes suisses ont perçu des salaires encore plus importants l'an dernier, selon un rapport.

Mark Schneider, patron de Nestlé, fait partie des patrons qui ont gagné plus l'an dernier.

Mark Schneider, patron de Nestlé, fait partie des patrons qui ont gagné plus l'an dernier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Salaires et rémunérations variables des dirigeants des principales sociétés helvétiques cotées ont pris de l'embonpoint l'an dernier, selon un premier relevé compilé par AWP sur la base des rapports annuels. Près de deux tiers des entreprises du Swiss Leader Index (SLI) ont d'ores et déjà rendu leurs copies définitives.

Sur ces 19 firmes, douze ont étoffé la rémunération de leurs responsables. La palme en termes d'évolution revient au poids lourd par excellence Nestlé, dont le directeur général Ulf Mark Schneider a perçu une rémunération agrémentée de 15% en comparaison annuelle, à 9,01 millions de francs. Julian Diaz, patron de l'exploitant de boutiques hors-taxes Dufry, arrive en seconde position avec une hausse de 11%.

Les sept sociétés ayant réalisé des économies sur les gratifications de leurs patrons ont toutes effectué une rocade à ce niveau, soit en 2018 soit dans le courant de l'année précédentes. Le directeur général de Novartis Vasant Narasimhan, entré en fonction début janvier 2018, n'a ainsi touché «que» 9,92 millions, soit près d'un quart de moins que son prédécesseur Joseph Jimenez un an plus tôt.

Chez Lafargeholcim, Jan Jenisch avait obtenu pour sa première année d'exercice en 2017 un dédommagement extraordinaire pour les bonus qu'il n'avait pu percevoir de la part de son ancien employeur. Sa fiche de paye en 2018 s'en est trouvée allégée de 16% en comparaison annuelle.

Les membres des comités exécutifs des directions des 19 sociétés étudiées ont vu leurs rémunérations enfler en moyenne de 100'000 francs à près de 3 millions. (ats/nxp)

Créé: 15.03.2019, 12h47

Articles en relation

Le patron d'UBS Sergio Ermotti gagne 14 millions

Suisse Le patron du numéro un bancaire suisse a touché en 2018 une somme totale de 14,1 millions de francs, contre 14,2 millions un an plus tôt. Plus...

Le salaire du patron de Texaid fait réfléchir

Suisse La presse dominicale a révélé que le patron de Texaid gagnait 550'000 francs par an. Les organisations d'entraide partenaires réclament plus de transparence. Plus...

Nestlé: salaire en hausse pour Mark Schneider

Suisse Le directeur général de Nestlé a reçu de 9,01 millions de francs au titre de 2018, contre 7,45 millions un an plus tôt. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...