GM: la grève continue jusqu'au vote syndical

AutomobileLa grève chez General Motors va continuer le temps que les ouvriers votent sur l'accord conclu avec la direction.

Près de 50'000 salariés américains syndiqués de GM sont en grève depuis le 16 septembre, la plus longue depuis 1970.

Près de 50'000 salariés américains syndiqués de GM sont en grève depuis le 16 septembre, la plus longue depuis 1970. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La grève chez le constructeur automobile américain General Motors, déjà la plus longue depuis les années 1970, va se poursuivre le temps que les employés syndiqués se prononcent sur l'accord préliminaire conclu avec la direction. La ratification doit être achevée d'ici une semaine.

«Le conseil national de GM a voté pour soumettre le texte de l'accord préliminaire aux membres du syndicat pour qu'ils le ratifient», a expliqué le responsable de la communication de l'UAW à Détroit.

C'est au terme d'une séance marathon commencée à 16h00, heure suisse, que le conseil national a annoncé son feu vert plus de sept heures plus tard. L'accord est valable pour 4 ans.

«Nous encourageons l'UAW à mettre en oeuvre le processus de ratification aussi vite que possible, pour que nous puissions reprendre les opérations et retourner à la fabrication de voitures pour nos clients», a insisté General Motors dans un communiqué.

Prime de 11'000 dollars

Selon une source syndicale, le feu vert des membres n'est pas acquis, car plus de 40% des salariés actuels de GM n'ont pas connu les moments difficiles du groupe et ne sont pas disposés à faire de gros sacrifices. En cas d'approbation, l'UAW lancera ensuite les négociations avec Ford et Fiat Chrysler en se servant de l'accord GM comme base des discussions.

Le texte, dont des détails ont été fournis jeudi par l'UAW, prévoit le versement d'une prime de 11'000 dollars par salarié au moment de la ratification du nouveau contrat de travail.

Autre victoire pour le constructeur automobile: il peut finaliser, comme annoncé en novembre dernier, la fermeture de trois usines: dans le Maryland, dans le Michigan et dans l'Ohio. GM va pouvoir fermer un quatrième site, en Californie, mais l'UAW a réussi à sauver l'usine de Detroit Hamtramck, qui se verra attribuer la production d'un nouveau véhicule. Enfin, le constructeur va injecter 7,7 milliards de dollars dans ses usines américaines, ce qui devrait permettre de créer 9000 emplois, selon une source proche de la direction.

Près de 50'000 salariés américains syndiqués de GM sont en grève depuis le 16 septembre, la plus longue depuis 1970. Ils réclament des hausses des salaires et l'amélioration de la situation des employés embauchés après le sauvetage historique du groupe de la faillite en 2009 par le gouvernement américain. (ats/nxp)

Créé: 18.10.2019, 01h11

Articles en relation

Fin de grève en vue chez General Motors aux USA

Mouvement social Un accord entre les syndicats et la direction du constructeur américain semble se profiler, après plus d'un mois de crise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...