Passer au contenu principal

A Genève, l'OMC pourrait empêcher l'Australie de vendre des cigarettes sans marque ni logo

Les paquets "neutres" ont été introduits en Australie en décembre 2012 dans le but d'ôter toute touche de "glamour" au geste de sortir son paquet.

DR

En Australie, premier pays au monde à avoir imposé le paquet de cigarette "neutre", sans marque ni logo, le taux de tabagisme a nettement reculé, selon les chiffres officiels. En même temps, les autorités ont lancé une politique de hausse progressive, mais non négligeable des taxes sur le tabac, avec une première flambée de 12,5% en décembre 2013 qui porte le paquet à 19 dollars australiens (près de 16 francs). Elle a pu également être dissuasive, disent les spécialistes.

Les trois grands cigarettiers présents en Australie (British American Tobacco, Imperial Tobacco et Philip Morris) contestent toutefois les chiffres des ventes. L'industrie du tabac avait multiplié les recours juridiques - perdus - pour empêcher le gouvernement d'imposer les paquets vert olive, arguant que la loi violait leurs droits de propriété intellectuelle.

Mais le plus gros défi pour l'Australie, comme pour tous les pays qui veulent lui emboîter le pas, est peut être encore à venir : à Genève, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) est appelée à trancher sur la conformité avec les règles du commerce international de la loi australienne.

L'OMC a été saisie de ce dossier par cinq Etats-membres, Cuba, la République Dominicaine et Honduras, tous trois gros fabricants de cigares, ainsi que l'Indonésie et l'Ukraine, qui s'estiment lésés par la législation australienne en tant que gros exportateurs de cigarettes. L'Australie défend elle des "mesures légitimes" pour défendre "la protection de la santé publique".

Les paquets "neutres" ont été introduits en Australie en décembre 2012 dans le but d'ôter toute touche de "glamour" au geste de sortir son paquet : de couleur vert olive, ils sont tous identiques, dépourvus de logos et bardés d'avertissements sur les dangers du tabac.

La consommation de tabac et de cigarettes recule, mais le marché vaut encore 3,4 milliards de dollars australiens (2,8 milliards de francs) au premier trimestre 2014. Chaque année, environ 15.000 Australiens meurent de maladies liées au tabac, selon les estimations relayée par l'Agence France presse.

La France y réfléchit

En France, ce printemps, à la veille de la Journée mondiale sans tabac, Le Figaro avait signalé, que la ministre de la santé Marisol Touraine souhaitait adopter la pratique australienne dans sa lutte contre le tabagisme, première cause de mortalité évitable en France.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.