Les géants du Net sur la défensive

En direct du WEFSi les Google et autres Facebook sont en bonne place au Forum économique mondial, ils craignent une avalanche de lois et de réglements.

Le nouveau patron d’Uber, Dara Khosrowshahi, a tenté d’expliquer la nouvelle philosophie de sa société (photo d'illustration).

Le nouveau patron d’Uber, Dara Khosrowshahi, a tenté d’expliquer la nouvelle philosophie de sa société (photo d'illustration). Image: KEYSTONE/ MATTHIAS BALK

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au Forum économique mondial (WEF), les géants du Net sont les nouveaux princes du XXIe siècle. Physiquement, ils occupent désormais les plus beaux emplacements de la rue principale de la station grisonne. Si le groupe d’assurance Zurich distribue généreusement des bonnets bleus, Google tient salon dans un cadre qui marie luxe et technologies futuristes. Le numéro un des recherches sur Internet y vante, notamment, son stockage de données dans le nuage (Cloud computing). Dans un panel de discussion, la directrice des finances de la maison-mère, Alphabet, Ruth Porat a botté en touche la question d’un éditorialiste du New York Times lui demandant si Google n’était pas devenu trop grand…A ses yeux, il est impossible de répondre à cette question. Pour beaucoup d’observateurs, les Google et autres Facebook ne sont plus de simples plateformes technologiques mais des éditeurs d’informations et de données qui n’assument pas leurs responsabilités dans un monde submergé par les « fake news ».

Le nouveau patron d’Uber, Dara Khosrowshahi la société qui regroupe dans le monde entier les chauffeurs de taxis, a tenté d’expliquer la nouvelle philosophie de sa société, secouée par toute une série de scandales. A l’en croire, Uber dispose enfin de logiciels qui permettent d’évaluer la pratique des chauffeurs et de les protéger contre des abus. Ainsi, à Mexico, la plateforme détecte elle-même les requêtes qui pourraient mettre en danger les clients (rendez-vous dans des endroits peu sûrs) ou exposer les conducteurs à des actes de violence. Mais, à l’évidence, les géants du Net sont sur la défensive et redoutent une avalanche de lois et règlements auxquels ils ont échappés. Le vent commence à tourner, en particulier au sein de l’Union européenne, le gendarme le plus craint par les princes de la Silicon Valley.

Créé: 23.01.2018, 15h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...