Les fruits de la croissance suisse équitablement distribués

RevenusLa Suisse maintient sa croissance au milieu d'un continent en crise. Et, selon une étude publiée le 5 juillet par le think tank Avenir Suisse, cette croissance profite à tous avec une redistribution particulièrement équitable.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Succès de l'initiative Minder en mars au sujet des revenus des grands patrons, campagne sur l'initiative 1:12 au sujet des disparités de revenus: la redistribution des (maigres) fruits de la croissance en période d'accalmie économique fait débat en Suisse actuellement.

C'est au tour de la fondation Avenir Suisse d'entrer dans le débat avec sa contribution. Celle-ci prend la forme d'une étude publiée vendredi sur la distribution des revenus.

Selon ses résultats, la Suisse «se trouve parmi les pays les plus équitables du monde». En comparant la situation helvétique à celle de l'Allemagne, de la France et de l'Italie, Ses trois grands voisins connaitraient des inégalités plus profondes.

Le marché du travail libéral comme clef

Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l’Union syndicale suisse (USS), dénonçait pourtant voici quelques mois une situation contraire: «Les hauts salaires ont beaucoup plus augmenté que les autres. S’y ajoute une politique fiscale favorable aux couches supérieures de la société». Un constat que l'étude d'Avenir Suisse battrait en brèche.

Selon Avenir Suisse, un facteur décisif serait le marché du travail libéral. Formation duale et flexibilité des salaires et de l’emploi constitueraient l'une des causes de cette redistribution particulièrement équitable des salaires à plein temps en Suisse. Avec une participation au marché du travail à 82% et un taux de chômage à 3%, les différences de fortune sont limitées.

Mieux que les pays nordiques

D'où une redistribution des revenus primaires des ménages (somme des salaires, des revenus de capitaux et de loyers avant impôts et transferts) «beaucoup plus équilibrée en Suisse que dans les pays nordiques», dont l'image traditionnelle veut pourtant qu'ils soient champions de l'égalité dans la redistribution des fruits de la croissance.

L'étude d'Avenir Suisse reconnaît que, «au cours des dernières années, le marché du travail a favorisé les qualifications supérieures. Si la classe moyenne a pu maintenir sa position c’est grâce au taux plus élevé de participation des femmes au marché du travail».

Le mécanisme correctif de l'impôt, touchant davantage les plus fortunés selon un système progressif, les économies des deuxième et troisième pilier et le poids relatif des valeurs immobilières de chaque ménage dans le calcul de la fortune tendraient à atténuer ces différences liées à des qualifications plus élevées.

Un revenu national par habitant en hausse de 17,7%

Depuis 1998, le revenu national par habitant a augmenté de 17,7%: «Tout le monde a profité de cette croissance; et en termes de pourcentage, ce sont les ménages pauvres qui en ont tiré le plus grand bénéfice», analyse Avenir Suisse.

En se basant sur les résultats de cette étude, le think tank Avenir Suisse se positionne contre toute régulation ou intervention nouvelle dans les systèmes de redistribution: «Augmenter la redistribution et les interventions sur les marchés revient à la créer un cercle vicieux. Une telle politique réduit les incitations de travailler, de faire des économies et des investissements et freine ainsi la croissance».

Et de pointer les dangers en terme de compétitivité: «Avec un salaire minimum de 22 francs par heure (respectivement 4000 francs par mois), comme prévu par l’initiative de l’Union syndicale suisse, la Suisse aurait les salaires minimaux les plus élevés d’Europe, tant en comparaison avec le salaire moyen qu’en la comparaison transversale ajustée au pouvoir d’achat».

En filigrane, c'est une menace de perte de compétitivité, et donc un risque, à terme, de délocalisations, qui est pointé. Car, pour Avenir Suisse, ce sont les personnes peu qualifiées qui auraient à pâtir de cette baisse de compétitivité.

Créé: 08.07.2013, 10h49

Articles en relation

Le niveau de vie suisse parmi les plus élevés d'Europe

Revenus Seuls le Luxembourg et la Norvège font mieux que la Suisse en matière de niveau de vie, selon l'Office fédéral de la statistique. Plus...

Les villes sont aussi généreuses avec les parents riches

Accueil préscolaire Des couples disposant de revenus élevés peuvent encore bénéficier de subventions pour placer leurs enfants. Ce système de répartition des coûts est-il équitable? Plus...

Les hauts salaires renfloueront l'assurance-chômage

Solidarité Le Conseil des Etats a adopté une motion visant à assujettir les personnes gagnant plus de 315'000 francs à la cotisation de solidarité pour réduire la dette de l'assurance-chômage, actuellement de 5,6 milliards. Plus...

Avec AVSplus, l'USS passe à l'offensive

Retraites L'Union syndicale suisse (USS) entend lancer un vaste débat sur le développement social de l'assurance vieillesse. Elle vise principalement à améliorer les rentes des bas et moyens revenus. Plus...

Comparez votre salaire à celui de Liliane Bettencourt

Jeu Un site propose aux internautes un convertisseur de salaire pour savoir en combien de minutes la richissime héritière de L'Oréal gagne votre salaire annuel. Parce que vous le valez bien... Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jocelyne Haller refuse son élection
Plus...