La fortune mystérieuse du clan Kennedy

50 ans de l'assassinat de JFKDes placements de Joseph Kennedy à l'héritage Onassis, la famille Kennedy a toujours pu appuyer ses ambitions politiques sur une aisance financière. Mais un halo de mystère continue de planer sur son montant.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A son arrivée à la Maison blanche, JFK était le plus jeune président à entrer en fonction. Mais aussi l'un des plus fortunés. Car si les Démocrates avaient axé la campagne sur l'économie et la pauvreté en 1959, leur candidat était l'héritier d'une des dynasties d'entrepreneurs les plus fortunés de la côte Est.

Cette fortune, JFK la devait essentiellement à son grand-père et à son père. Le premier, ancien docker, a investi dans les bars et les hôtels de Boston à la fin du XIXe siècle, avant de se lancer dans le commerce de l'alcool et la bourse.

Son fils Joseph Patrick Kennedy, dit Joe, diversifie les activités: construction navale, banque, et cinéma (il a participé à la fondation des studios RKO). Mais des zones d'ombre planent sur une partie de sa richesse.

La prohibition et la spéculation

Certaines rumeurs prétendent qu'il se serait acoquiné à la pègre pour importer de l'alcool frauduleusement pendant la prohibition. Ce qui est par contre avéré, c'est qu'il aurait notamment suscité des bulles financières à Wall Street (par des pratiques légales à l'époque, interdites ensuite), participant au mécanisme qui a mené au krach de 1929.

Ironie de l'histoire, son soutien à la candidature de Franklin Delano Roosevelt lui vaut d'être nommé à la présidence de la nouvelle autorité de régulation des marchés financiers, la Securities & Exchange Commission (SEC). Une tâche dont il s'acquittera avec les honneurs.

Les carrières politiques appuyées sur la fortune

JFK lui n'a pas véritablement embrassé de carrière dans les affaires. Entre la fin de ses études, son service dans l'US Navy pendant la guerre et ses multiples séjours à l'hôpital (pour ses problèmes de dos), il a pratiqué le journalisme quelques temps, mais souvent en laissant d'autres plumes rédiger en son nom. Pour sa carrière politique, il s'appuie sur le capital familial.

Il renvoie ainsi l'image d'un homme jeune, fortuné, sympathique, mettant en scène sa famille dans des lieux dont rêvent tous les Américains de l'époque, dont la très prestigieuse île de Martha's Vineyard et la propriété de Hyannis Port.

Son frère Robert fera de même lors de sa courte campagne de 1968. Avant qu'il ne soit lui aussi assassiné. Quelques mois plus tard, le patriarche Joe décède. Mais il aura eu le temps de soigneusement préparer la transmission de sa fortune: placée dans plusieurs fonds d'investissements, le capital garantit année après année une rente confortable à chaque membre de la famille.

Les déclarations de patrimoine des élus

Combien? Le mystère est de mise: aucun des membres de la famille ne veut trop en dévoiler. Certes, ceux qui embrassent une carrière politique doivent déclarer leur fortune au Sénat.

Ainsi, Joseph Patrick Kennedy III, élu à la Chambre des représentants voici un an pour y représenter le 4e district du Massachusetts, est l'un des plus riches élus à Washington, avec une fortune personnelle évaluée entre 15 et 56 millions de dollars.

Caroline Kennedy, fille de JFK, récemment nommée par Barrack Obama ambassadrice des USA au Japon, disposerait d'un capital estimé entre 250 et 500 millions de dollars, issu à la fois de la rente Kennedy et de l'héritage des Onassis par le deuxième mariage de sa mère.

Le labyrinthe des placements de Joe Kennedy

Mais en dehors de ces informations elles-mêmes très vagues, il est très difficile de démêler les informations fiables des rumeurs. Expert des montages financiers, Joe Kennedy a mis sur pied un labyrinthe de placements qui brouille les pistes tout en protégeant les avoirs de la famille des aléas financiers des dernières décennies.

Le journaliste d'investigation américain Gerald Posner a consacré plusieurs années à une enquête sur le sujet, sans réussir à chiffrer la fortune du clan. Tout au plus est-il arrivé à la conclusion que les fonds d'investissements du montage signé Joe Kennedy sont au nombre de cinq, et que leur valeur aurait été comprise en 2008 entre 45 et 150 millions de dollars. En se basant sur ces estimations, il a déduit que la rente annuelle pouvait être chiffrée entre 500'000 et 5'000'000 de dollars.

Pour Gerald Posner, le capital légué par le patriarche à sa mort en 1969 s'élevait à plus de 400 millions de dollars. Ainsi que de nombreuses propriétés foncières, immobilières et autres portefeuilles de biens.

La vente du Merchandise Mart de Chicago

L'un de ces biens, acquis en 1945 pour 12,5 millions de dollars par Joe Kennedy, le Merchandise Mart de Chicago, a été revendu en 1998 par ses héritiers pour 625 millions de dollars.

Ces 625 millions ont été partagés entre les héritiers: aux enfants de Joe encore en vie 75 millions de dollars chacun, et la même somme à se diviser entre chaque branche. Ethel, la veuve de Bobby, et ses 11 enfants, ont donc dû se partager à douze la même somme que Caroline et John-John (les deux enfants de JFK) à deux, et que Ted Kennedy seul.

En 1990, avant l'envolée des cours de la bourse de la dernière décennie du XXe siècle, le magazine Forbes avait estimé la fortune de la famille à 850 millions de dollars. Dès 1969, le New York Times avait estimé la fortune de Joe Kennedy à 500 millions de dollars au moment de son décès.

Entre les décès, les successions, les nombreux descendants, les alliances avec d'autres familles fortunées et le mystère soigneusement entretenu, le flou risque de régner encore longtemps sur la fortune exacte d'une dynastie au destin extraordinaire. L'un des derniers épisodes concernait l'héritage de Ted Kennedy... Quand l'histoire se répète à chaque génération de la dynastie.

Créé: 20.11.2013, 13h51

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.