Passer au contenu principal

Les fonds de placement ne sont pas morts!

La libéralisation du marché européen a fait craindre, il y a trente ans, pour la compétitivité et la survie de l’industrie des fonds suisses. Mais le secteur a su s’adapter.

Fin 2018, on comptait 9824 fonds autorisés à la distribution au public en Suisse.
Fin 2018, on comptait 9824 fonds autorisés à la distribution au public en Suisse.
Sorbetto/Getty images

Trop chers, pas assez performants, cadre légal trop strict… Les fonds de placement suisses ont essuyé bien des critiques ces dernières décennies. Mais alors que certaines voix prédisaient il y a trente ans un avenir sombre pour ce secteur (lire l’encadré), il ne s’est jamais aussi bien porté. Pour preuve, selon les statistiques de la Swiss Funds & Asset Management Association (SFAMA), les volumes estimés s’établissent à un nouveau sommet en avril 2019: 1161 milliards de francs, en hausse constante depuis quatre mois. Par rapport à la fin de l’année 2018, la progression est de presque 11%.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.