Des financiers romands modernisent la gestion des retraites

Prévoyance professionnelleDans le contexte délicat de la prévoyance, lemania-pension hub propose une plate-forme web.

Alexandre Michellod, de la banque genevoise Gonet, vante les initiatives privées.

Alexandre Michellod, de la banque genevoise Gonet, vante les initiatives privées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En Suisse, depuis 2015, plus de personnes atteignent chaque année l’âge de la retraite que d’autres n’entrent sur le marché du travail. Les habitants de ce pays vivent de plus en plus longtemps, mais sans accroître leur temps d’activité. Alors les taux de conversion, déterminant la mutation des avoirs vieillesse en rentes, ne cessent de baisser. Pour la part obligatoire, comme pour la part surobligatoire de la prévoyance professionnelle. Du coup, le rendement de l’épargne de chaque assuré prend un sens de plus en plus crucial.

Forts de leurs compétences en assurance et en gestion de fortune, des spécialistes romands proposent désormais une plate-forme intitulée «lemania-pension hub». Celle-ci vise à moderniser la gestion des retraites. Tout a commencé par la création, en mai, de deux fondations par la Banque genevoise Gonet Cie SA. Une troisième, émanant de l’établissement tout aussi genevois Mirabaud Cie SA, s’est aussi associée à ce projet. Celui-ci vient en outre de convaincre, ce mois-ci, le grand assureur valaisan Groupe Mutuel et l’Association romande de médecins, comptant aussi parmi ses membres des dentistes et des vétérinaires. Les ambitions d’Alexandre Michellod, promoteur de lemania-pension hub et collaborateur de Gonet Cie SA, évoluent en tenant compte de ces adhésions. Entretien.

Dans quelle mesure une plate-forme et son site Internet, «www.hublemania.ch», pourraient-ils changer la prévoyance professionnelle helvétique?

En soi, ni une plate-forme ni un site Internet ne sauraient changer la prévoyance professionnelle helvétique. Il s’agit en fait de l’intervention commune d’acteurs romands de la gestion de fortune et de la prévoyance. Celle-ci mérite d’être soulignée dans le contexte actuel. Après l’échec du projet de réforme des premier et deuxième piliers devant le peuple l’an dernier (Prévoyance 2020), les milieux politiques se concentrent maintenant sur les urgences liées au financement de l’AVS. L’avenir de la prévoyance professionnelle dépend donc avant tout, au moins pour quelques années, d’initiatives privées. Les défenseurs du financement par la capitalisation de prestations issues de la prévoyance professionnelle doivent donc assumer leurs convictions en offrant des solutions concrètes. Celles-ci relèvent notamment du libre passage, de la part surobligatoire (1e) et de choix individuels (3a).

En quoi le lemania-pension hub, regroupant des forces issues de différentes sociétés, pourrait-il apporter plus d’avantages qu’une maison d’assurance plus unifiée?

L’intérêt de cette plate-forme est de constituer un regroupement de prestataires aux expertises diverses, proposant à des intermédiaires actifs dans la prévoyance des solutions à valeur ajoutée pour leur clientèle d’entreprises ou privée. Les coûts de tels services demeurent en outre parfaitement maîtrisés, du fait d’une centrale d’achat unique. L’intervention d’intermédiaires financiers, de courtiers, ou d’ingénieurs patrimoniaux donne en plus la possibilité de tenir davantage compte de différentes évolutions sociétales. Comme des carrières moins linéaires, obéissant à des impératifs de mobilité et induisant, au fil du temps, plus d’employeurs différents. À cela s’ajoute une relative précarité des seniors dans le tertiaire. Tous ces éléments incitent les spécialistes de la prévoyance professionnelle à élaborer des solutions en matière de libre passage ou de régimes individualisés.

Quelles sont vos ambitions de développement pour lemania-pension hub?

Nous avons l’ambition d’en faire le leader romand du conseil en prévoyance professionnelle. Avec la volonté d’occuper ensuite une place importante à l’échelon national. De telles perspectives nous obligent à nous doter d’une assise financière solide rapidement. Notre objectif est d’atteindre une masse de plus d’un milliard de francs sous le contrôle et la supervision de lemania-pension hub dans huit ans.

Créé: 23.09.2018, 21h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...