Passer au contenu principal

La Fed baisse ses taux à la surprise générale

Pour la 1ère fois depuis la crise de 2008, la Banque centrale américaine a abaissé ses taux en dehors du calendrier habituel mardi en raison du coronavirus.

Jerome Powell avait assuré vendredi que l'institution se tenait prête à intervenir si nécessaire face aux effets sur l'économie de l'épidémie de coronavirus.
Jerome Powell avait assuré vendredi que l'institution se tenait prête à intervenir si nécessaire face aux effets sur l'économie de l'épidémie de coronavirus.

La Banque centrale américaine (Fed) a abaissé ses taux par surprise mardi de 0,5 point de pourcentage sur fond d'épidémie de nouveau coronavirus et d'appels pressants de Donald Trump.

Bond du Dow Jones

«A la lumière de ces risques» posés par le nouveau coronavirus, la Fed «décide aujourd'hui d'abaisser ses taux d'un demi-point de pourcentage», selon un communiqué surprise publié mardi, juste après une réunion des ministres des Finances et banquiers centraux du G7, dont aucune annonce concrète n'était sortie mais qui promettait une action concertée.

La décision de baisser les taux en-dehors du calendrier habituel des réunions monétaires a été prise à l'unanimité, souligne le communiqué de la Fed.

C'est une première depuis la crise financière de 2008.

Les taux de la Fed se situent désormais dans une fourchette comprise entre 1% et 1,25%. Les marchés étaient revigorés par cette annonce: à New York, le Dow Jones bondissait de 0,9% à 10H01 (15H01 GMT), et à Francfort, le Dax prenait plus de 3%.

Epidémie de coronavirus

La Fed dit également «surveiller étroitement» l'impact du coronavirus sur l'économie«, mais souligne que »les fondamentaux de l'économie américaine restent solides«.

Une réunion téléphonique des ministres des Finances et des banquiers centraux du G7, mardi matin, avait déçu, car aucune annonce concrète n'était sortie. Ils avaient simplement promis d'utiliser »tous les instruments" nécessaires pour soutenir une économie mondiale paralysée par le nouveau coronavirus.

Vendredi, dans un rare communiqué de presse, le président de la Fed Jerome Powell avait assuré que l'institution se tenait prête à intervenir si nécessaire face aux effets sur l'économie de l'épidémie.

Plus de 92'000 cas au total ont désormais été recensés, dont 3127 décès et 77 pays et territoires sont touchés, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 11H00 GMT.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.