Passer au contenu principal

Les exportations horlogères ont dévissé en février

Les exportations horlogères vers la Chine et Hong Kong se sont effondrées en février. Le reste de l'Asie a également souffert.

Le coronavirus impacte déjà l'industrie horlogère.
Le coronavirus impacte déjà l'industrie horlogère.
Keystone

Les exportations horlogères se sont repliées en février de 9,2% à 1,6 milliard de francs, en raison notamment de la contre-performance de la Chine, où la pandémie de coronavirus a débuté, et de Hong Kong.

«Les conséquences de l'épidémie de coronavirus ont commencé de se faire sentir. Cette évolution ne reflète toutefois pas encore complètement la situation effective sur certains marchés», avertit jeudi la Fédération de l'industrie horlogère (FH)

Durant le mois de février, les exportations vers l'Empire du Milieu, marché très important pour l'industrie, ont dévissé de 51,5%. Les Etats-Unis pour leur part ont soutenu les résultats, en partie grâce à une base de comparaison favorable. Elles ont avancé de 17,8%, se plaçant en première position.

Hong Kong, en 2e place, a accusé une dégringolade de 42%, enregistrant sa plus forte baisse mensuelle des vingt dernières années, tandis que le Japon, troisième, a limité le repli à 2,1%.

En Asie, les Emirats arabes unis (-26,3%) ou la Corée du Sud (-11,2%) ont diminué plus fortement. En Europe, l'évolution a été défavorable au Royaume-Uni (-18,9%), mais elle a continué de s'améliorer en Allemagne (+7,3%), en France (+12,6%) et en Italie (+5,0%), de manière surprenante.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.