Passer au contenu principal

Les exilés fiscaux vont-ils repartir?

Le forfait fiscal coûtera plus cher dès 2021 pour beaucoup de contribuables. La Suisse risque de voir les riches étrangers préférer des cieux plus cléments.

Depuis 2012, le Valais a enregistré une forte baisse du nombre de personnes soumises à l'impôt d'après la dépense (-26%). Ici, la station de Verbier. (Image d'archives)
Depuis 2012, le Valais a enregistré une forte baisse du nombre de personnes soumises à l'impôt d'après la dépense (-26%). Ici, la station de Verbier. (Image d'archives)
Keystone

Combien de contribuables assujettis à l'impôt d'après la dépense quitteront-ils la Suisse? La question commence de plus en plus à tourmenter à la fois les administrations fiscales, les cabinets d'avocats et les acteurs de l'immobilier en raison d'une échéance capitale qui tombera au 31 décembre 2020. Ce jour-là prendra fin le délai transitoire de cinq ans accordé aux personnes au bénéfice d'un forfait fiscal octroyé avant le 1er janvier 2016. Celles-ci (soit environ 4000 à 4500 personnes) seront dorénavant touchées par le durcissement de la nouvelle législation fédérale, entrée en vigueur à cette date et qui affecte déjà les contribuables imposés pour la première fois sous ce régime.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.