Ex-banquier de Morgan Stanley devant la Cour

JusticeUn ancien banquier de Morgan Stanley, accusé d'avoir blanchi des pots-de-vin pour l'ancien ministre grec de la Défense, comparaît devant le Tribunal pénal fédéral.

L'ancien banquier aurait blanchi des fonds pour quelque 23,9 millions de francs.

L'ancien banquier aurait blanchi des fonds pour quelque 23,9 millions de francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le procès d'un ancien employé de la banque Morgan Stanley s'est ouvert ce matin devant le Tribunal pénal fédéral. L'homme est accusé d'avoir blanchi des pots-de-vin pour l'ancien ministre grec de la Défense Apostolos-Athanasios Tsochatzopoulos.

Lors des requêtes préjudicielles, la défense a reproché au Ministère public de la Confédération d'avoir systématiquement violé les droits de ce citoyen germano-grec. L'un des deux avocats a affirmé que le procureur avait eu des rencontres non protocolées avec le défenseur du témoin de l'accusation.

Pas de retour au MPC

L'avocat a déploré également que les jugements rendus en Grèce contre Tsochatzopoulos n'avaient été que très partiellement traduits. De même, les pièces de la procédure menée contre le témoin de l'accusation, qui était l'homme de paille de l'ex-ministre de la Défense, n'ont pas été joints à la présente procédure. Selon l'avocat, ce dossier serait pourtant déterminant afin d'apprécier la crédibilité du témoin.

La défense a donc demandé que l'affaire soit renvoyée au MPC. Mais le Tribunal pénal fédéral a rejeté cette requête, arguant qu'une partie de ces critiques portaient sur l'appréciation des preuves et seraient donc examinées au cours de l'audience.

Plus de 13 ans de fausses déclarations

Comme l'indique l'acte d'accusation, le prévenu aurait porté assistance à Tsochatzopoulos qui a écopé d'une peine de 20 ans de prison en Grèce. Il l'aurait aidé à blanchir des fonds totalisant quelque 22 millions d'euros sur des comptes de Morgan Stanley.

Selon le MPC, l'ex-banquier aurait établi durant plus de 13 ans de fausses déclarations sur l'origine de cet argent et sur son utilisation. Afin de cacher que ces montants appartenaient à l'ancien ministre, différentes personnes et sociétés auraient servi d'écrans. (cause SK.2018.73) (ats/nxp)

Créé: 21.08.2019, 14h46

Articles en relation

Un ex-banquier de Morgan Stanley bientôt jugé

Suisse Le Ministère public de la Confédération accuse l'ancien employé de Morgan Stanley d'avoir blanchi des pots-de-vin pour l'ancien ministre grec de la Défense Akis Tsochatzopoulos. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...