Passer au contenu principal

Envol du bénéfice net de Gategroup

La stratégie «Gateway 2020» a payé pour le spécialiste de la restauration à bord qui a vu son bénéfice exploser à 161%.

Excellente année 2017 pour Gategroup.
Excellente année 2017 pour Gategroup.
Keystone

Gategroup a réalisé une performance de choix l'an dernier. A la faveur de l'intégration de Servair, notamment, le spécialiste zurichois de la restauration de bord, propriété du géant chinois HNA, a vu son bénéfice net plus que doubler ( 161%) à 85,2 millions de francs.

Le résultat vient couronner les efforts entrepris depuis plus de deux ans dans la mise en oeuvre de la stratégie «Gateway 2020», laquelle visait en premier un recentrage sur le coeur de métier de Gategroup, explique mercredi l'entreprise établie à Kloten. Il reflète également l'expansion géographique du groupe et une efficacité accrue.

Comme annoncé fin janvier, le chiffre d'affaires du spécialiste des plateaux-repas a lui bondi de 35% au regard de 2016 à 4,6 milliards de francs. Toutes les régions ont contribué à la croissance, qui du point de vue organique s'est établie à 7,2%, contre 5,5% en 2016.

La nouvelle région Europe du Sud et Afrique, née de la prise de participation de 50% moins une action dans le concurrent Servair contrôlé par Air France, a dégagé un chiffre d'affaires de 982,2 millions de francs. L'Amérique latine a affiché la plus vigoureuse expansion, les revenus y décollant de 30,5% à 330 millions.

Cessions d'activités annexes

Dans la région principale Europe et Proche-Orient, les revenus ont augmenté de 3,5% à 1,78 milliard de francs, alors qu'ils ont crû de 4,6% à 1,42 milliard en Amérique du Nord. La zone Asie-Pacifique a elle vu sa contribution se hisser à 345,2 millions, 10,5% de plus qu'en 2016.

Clairement focalisé sur la confection de plateaux-repas, Gategroup a cédé plusieurs activités annexes dont celles dans la sécurité et le commerce de détail dans les aéroports. L'entreprise, émanation de la compagnie aérienne nationale Swissair, qui à l'époque contrôlait Gate Gourmet, avant de disparaître en 2001, a bénéficié d'un taux de renouvellement de contrats de plus 90% et des commandes de nouveaux clients.

L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) a culminé à 300 milllions de francs, un montant dépassant de moitié celui affiché en 2016. La marge correspondante s'est améliorée de 60 points de base à 6,6%.

Le flux de trésorerie s'est pour sa part inscrit à 210,2 millions de francs, contre 141,6 millions un an auparavant. Conséquence des investissements et autres acquisitions, l'endettement net du groupe a plus que doublé, passant d'une année sur l'autre de 352,1 à 712,4 millions.

Retour à la Bourse suisse attendu

La prise de participation dans Servair a permis de renforcer la présence de Gategroup dans une soixantaine de pays, notamment en France, en Italie et en Afrique.

L'intégration suit son cours. La société a également conclu un accord pour la création d'une entreprise commune avec la compagnie aérienne sud-coréenne Asiana Airlines.

Pour mémoire, Gategroup, qui emploie près de 43'000 salariés dans le monde, est détenu par le conglomérat chinois HNA. Décotée depuis avril, l'entité pourrait déjà faire son retour à la Bourse suisse, selon une annonce effectuée fin novembre. Le calendrier et les conditions de l'opération n'ont pas encore été fixées.

HNA, dont les investissements vont du secteur aérien aux banques en passant par l'immobilier, est confronté à des échéances de remboursement qui alimentent les inquiétudes sur son endettement. Ces deux dernières années, le groupe a procédé à des acquisitions à hauteur de 50 milliards de francs.

HNA a ainsi acheté Ingram Micro pour environ six milliards de dollars. Le conglomérat chinois détient également une part de 10% dans le français Pierre & Vacances. Il est aussi actionnaire du groupe hôtelier Hilton Hotels Worldwide Holdings et de la banque allemande Deutsche Bank. En Suisse, HNA détient, outre Gategroup, Swissport et SR Technics.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.