Passer au contenu principal

Uber grandit au rythme des colères à travers la planète

L'application du géant californien est disponible dans plus de trois cents villes. Presque partout, elle est contestée.

Nairobi, Adélaïde, Bombay, Sofia, Albuquerque. Les noms de villes dans lesquelles Uber s’active jaillissent à un rythme inédit depuis que l’application, qui met en relation passagers et chauffeurs, a commencé ses opérations à San Francisco en juin 2010. Bolton, Bury, Oldham, Newcastle. En avril, la vague grise et noire – les couleurs de l’application – s’est surtout étendue au Royaume-Uni. Mais le cap symbolique a été jordanien: Amman est devenue, le 2 avril, la 300e cité à accueillir le désormais géant américain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.