Une start-up veut concurrencer Airbnb à Genève

LogementsLa société d’Annecy Click & Bed entend étendre son offre en Suisse.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une start-up vient chatouiller Airbnb en France voisine. Click & Bed propose depuis ce mois un service de location de logements entre particuliers similaire à celui du géant américain. La société lancée en février 2015 à Annecy mise sur les difficultés de son concurrent pour percer. «A l’heure où le débat sur le versement de taxes de séjour et les problèmes de législation fait rage, Click & Bed se positionne en gestionnaire de taxes transparent», annoncent ses fondateurs. «Pour les dépositaires de biens immobiliers, le service est gratuit, contrairement aux concurrents», soulignent-ils.

La question des taxes de séjours des utilisateurs d’Airbnb a longtemps fâché les autorités hexagonales car elles étaient impayées. Mais le problème semble se régler, alors qu’à Paris la multinationale chapeaute depuis peu un système de collectes destinées à la Municipalité. Le modèle sera répliqué dans 18 autres villes françaises. En Suisse, Lausanne a fait une demande similaire.

Ce site qui concurrence tant l’hôtellerie sans être soumis aux mêmes règles génère d’autres soucis. Dans les bastions touristiques, des logeurs se sont transformés en entrepreneurs, louant des centaines de biens immobiliers – un business éloigné de l’idéal initial d’Airbnb, qui propose aux gens qui désirent arrondir leur fin de mois de louer leur chez soi durant leur absence, voire une chambre quand ils sont présents. Les excès participeraient aussi à la pénurie de logement.

Après Berlin, San Francisco et Paris, New York a fait passer la semaine dernière une loi interdisant toute location sur Airbnb pour une durée inférieure à trente jours. En Suisse, où les excès sont plus rares, les autorités n’ont pour l’instant guère durci le ton. Click & Bed, qui a généré 15 000 nuitées depuis ses débuts, veut désormais étendre ses services à Genève et à la Suisse. (TDG)

Créé: 27.06.2016, 16h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...