Passer au contenu principal

IndustrieSchindler augmente son bénéfice net semestriel

Le fabricant lucernois d'ascenseurs prévoit une augmentation de ses ventes pour l'année en cours.

Schindler anticipe pour 2016 un bénéfice net entre 750 et 800 millions de francs.
Schindler anticipe pour 2016 un bénéfice net entre 750 et 800 millions de francs.
Keystone

Malgré une contraction du marché et des frais de restructuration, Schindler a poursuivi sa croissance au premier semestre. Le fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers mécaniques a vu son bénéfice net s'étoffer de 3,9% sur un an à 372 millions de francs. Le groupe retouche à la baisse ses prévisions de ventes.

Pour la période de janvier à juin, les entrées de commandes ont augmenté de 2,1% en rythme annuel, et même de 2,3% en monnaies locales, pour s'inscrire à 5,08 milliards de francs, a indiqué mardi Schindler. Le chiffre d'affaires a crû de 3,4% (3,9%) à 4,645 milliards.

Les Amériques, suivies de l'Europe, ont généré la plus forte croissance. En Asie/Pacifique, l'affaiblissement de la demande pour les nouvelles installations en Chine pèse, même si les autres débouchés de la région se portent bien.

A la Bourse suisse, le titre de l'équipementier a ouvert en baisse, après des résultats en demi-teinte. Les chiffres sont dans l'ensemble légèrement inférieurs à la moyenne des projections des analystes consultés par l'agence financière awp, sauf les entrées de commandes.

Moins de coupes

Sur la période, la rentabilité s'est tout de même améliorée, mais des frais de restructuration ont grevé le second trimestre. Pour rappel, Schindler a annoncé en mars son intention de délocaliser vers l'Asie une partie de la production d'Ebikon (LU), consacrée aux composants pour les ascenseurs.

La décision, motivée notamment par les coûts élevés en Suisse, a coûté pour l'heure une vingtaine d'emplois, au lieu de 120 prévus initialement, sur les 200 que recense le site. Les mesures ont eu un impact négatif à hauteur de 10 millions de francs, précise le communiqué.

Au final, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est rehaussé de 5,9% en comparaison annuelle, et s'inscrit à 504 millions de francs, relevant à 10,9% la marge correspondante. En monnaies locales, l'EBIT a bondi de 7,6%.

Globalement, les effectifs ont gagné 1,2% en comparaison annuelle. En fin de semestre, Schindler a racheté l'entreprise allemande FB Gruppe, forte de 225 collaborateurs. Il a également pris une participation minoritaire dans la coentreprise chinoise Volkslift Elevator, encore sujette à approbation par les autorités locales.

La Chine au ralenti

Pour le reste de l'exercice, la direction s'attend à une contraction globale du marché, en raison essentiellement du ralentissement en Chine et en Amérique latine. La croissance devrait en revanche s'avérer solide dans le reste de l'Asie, en Europe et surtout en Amérique du Nord.

La direction a du coup légèrement revisé à la baise ses objectifs annuels en termes de ventes. Elle table désormais sur une progression de 3 à 5% en monnaies locales, contre 3 à 7% précédemment. Le bénéfice net est lui attendu dans une fourchette entre 750 à 800 millions de francs.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.