Rolls-Royce supprime encore 600 emplois

MotoristeLa division Marine du motoriste britannique Rolls-Royce doit couper dans ses effectifs.

La division Marine du groupe Rolls-Royce touchée par des licenciements.

La division Marine du groupe Rolls-Royce touchée par des licenciements. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rolls-Royce a annoncé ce lundi 18 mai la suppression de 600 emplois supplémentaires, pour faire des économies dans sa division Marine touchée par la baisse des cours du pétrole.

Les suppressions d'emplois seront mises en oeuvre à travers le monde mais la moitié environ concerneront la Norvège, qui concentre la majorité des salariés et des sites industriels de cette activité.

La division Marine emploie aujourd'hui 6000 personnes dans 34 pays. Elle fournit des systèmes de motorisation pour les navires mais aussi pour l'industrie pétrolière en mer, touchée ces derniers temps par la baisse des cours du baril.

Aérospatiale touchée aussi

«Nous transformons nos activités Marine et bien que nous soyons en train de réaliser de bons progrès sur les coûts, les effets de la faiblesse des cours du pétrole signifient que nous devons chercher de nouvelles sources d'efficacité», a expliqué Mikael Makinen, président de la division.

«Ce n'est jamais une décision facile de proposer une réduction des effectifs mais c'est le signe d'un marché difficile», a-t-il ajouté.

Cette annonce fait suite à celle en novembre dernier de la suppression de 2600 emplois en 18 mois dans le monde, principalement dans l'activité aérospatiale.

Passe difficile

Rolls-Royce a précisé lundi attendre un impact neutre de ces nouvelles mesures sur ses bénéfices en 2015 puis environ 25 millions de livres (34 millions d'euros) de bénéfices supplémentaires à partir de 2016.

Le groupe, qui traverse une passe difficile, a annoncé récemment un changement de direction. Son actuel directeur général aux commandes depuis 2011, John Rishton, sera remplacé en juillet prochain par Warren East, ancien patron du fabricant de semi-conducteurs ARM Holdings.

(afp/nxp)

Créé: 18.05.2015, 14h58

Articles en relation

Contrat historique entre Emirates et Rolls-Royce

Airbus A380 La compagnie aérienne de Dubaï, qui confiait jusqu'ici la motorisation de ses A380 à l'américain Engine Alliance, a signé un contrat de 9,2 milliards de dollars pour ses moteurs au constructeur britannique. Plus...

Rolls-Royce ne connaît pas la crise

Automobiles La marque de voitures de luxe britannique a annoncé avoir enregistré en 2014 une cinquième année consécutive de ventes records, grâce notamment à son dynamisme en Amérique du Nord et au Moyen-Orient. Plus...

Rolls-Royce s'effondre de plus de 10% en bourse

Marché financier Le motoriste britannique Rolls-Royce s'effondrait de plus de 10% jeudi matin à la Bourse de Londres après avoir annoncé que 2014 marquerait une «pause» de la croissance de ses revenus et de ses bénéfices. Plus...

Avec Rolls-Royce, le luxe se lance dans le SUV

Automobile Porsche a initié le mouvement en 2003. Dix ans plus tard, d'autres marques automobiles de luxe envisagent de lancer des 4x4 haut-de-gamme: Rolls-Royce vient de rejoindre Bentley, Lamborghini et Maserati. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...