Passer au contenu principal

Portia Suisse et Realforce annoncent leur fusion

Les deux sociétés romandes sont spécialisées dans les solutions informatiques destinées aux courtiers de demain.

Les fondateurs de Realforce et de Portia Suisse.
Les fondateurs de Realforce et de Portia Suisse.
DR

Dans un marché de l’immobilier qui entreprend sa transformation digitale, les sociétés Portia Suisse et Realforce fusionnent. Cette annonce entraîne la création d’une nouvelle entité, nommée Realforce Solutions SA, qui est déjà numéro1 en Suisse romande et qui sera présente sur tout le territoire avec plus de 400 agences clientes.

La fusion s’est faite de manière «pragmatique» entre les deux, détaille Léonard Cohen, fondateur de Realforce. «Nous avons gardé le nom de Realforce, parce qu’il valait mieux avoir une marque forte, et nous avons gardé le siège et les bureaux de Portia à Lausanne, parce que c’était plus pratique. Pour chaque décision à prendre, nous avons gardé le meilleur des deux structures précédentes.»

Concrètement, la nouvelle Realforce Solutions, une start-up dans le «prop-tech», se donne pour objectif de rendre «le courtier de demain» indispensable. La société, avec ses 18 employés, propose en effet des informations et des outils informatiques qui ne sont pas destinés aux particuliers, mais uniquement aux professionnels.

«Notre cible est différente de celle des portails qui vendent de la publicité, précise Léonard Cohen. Notre service intervient en amont, il permet à l’agence de centraliser toutes les informations sur ses biens et ses contacts. Une fois les données centralisées, elle peut en un clic les publier sur un portail, imprimer une brochure de vente ou encore un rapport de visites. À contre-courant de beaucoup de nouvelles technologies qui cherchent à remplacer le courtier, nous voulons conserver l’humain au centre de la transaction en le rendant indispensable.»

«Notre vision, c’est que les choses bougent en profondeur, ajoute Gérard Paratte, le fondateur de Portia et nouveau CEO de Realforce. Quand j’ai créé Immostreet, nous avons juste transformé des annonces de presse écrite en annonces sur internet. Mais désormais, on se rend compte qu’il va y avoir une évolution du métier de l’achat immobilier. Il se fera toujours avec des agents humains, mais qui ne feront pas le même travail qu’aujourd’hui.»

Dans un avenir proche, il ne s’agira plus seulement de téléphoner et d’organiser des visites de biens immobiliers, mais l’on devrait assister au développement des services proposés aux acheteurs et aux propriétaires pour accompagner les transactions, assure l’équipe de Realforce qui entend proposer ces aides.

Parmi ces services et ces outils, le tandem parle notamment d’un accès à des systèmes d’évaluation de la valeur des biens. Realforce travaille encore sur des algorithmes d’intelligence artificielle permettant de trouver le meilleur bien en combinant des données comme la proximité, l’ensoleillement ou des transports à faible carbone, mais encore un accès aux nombreux biens immobiliers qui sont hors marché.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.