Philips décline et change de cap

RésultatsLe géant néerlandais de l'électronique Philips a annoncé lundi avoir enregistré au premier trimestre un bénéfice net en baisse de 12% en glissement annuel.

Le groupe néerlandais délaisse un peu son secteur électronique de prédilection pour se recentrer sur la santé et le bien-être.

Le groupe néerlandais délaisse un peu son secteur électronique de prédilection pour se recentrer sur la santé et le bien-être. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Lente». C'est l'adjectif qualificatif employé par Philips pour décrire la première moitié de l'année 2013.

Le bénéfice net s'est établi à 162 millions d'euros (197 millions de francs), un chiffre légèrement supérieur aux attentes des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, qui avaient tablé sur un bénéfice net de 157 millions.

Le chiffre d'affaires s'est, lui, établi à 5,26 milliards d'euros (6,41 milliards de francs), une baisse de 1% par rapport aux 5,31 milliards enregistrés un an plus tôt à la même période, suite à des taux de changes négatifs, a indiqué le groupe dans un communiqué. A périmètre comparable, les ventes sont en hausse de 1%.

Changement de cap

«Nous réaffirmons nos prévisions que la première moitié de 2013 sera lente, à cause de tendances de marchés difficiles, surtout en Europe et aux États-Unis», a indiqué le directeur exécutif du groupe, Frans van Houten.

Le groupe néerlandais a longtemps été spécialisé dans la production de téléviseurs et de petit électroménager. Mais depuis une dizaine d'années, le groupe développe la production de matériel médical, comme des scanners à résonance magnétique, et des systèmes d'éclairage.

La branche Consumer Lifestyle (divertissement et petit électroménager) a augmenté à périmètre comparable de 10%, notamment grâce à des hausses des ventes d'appareils domestiques et d'appareils «de soin personnel», comme des brosses à dents électriques, a précisé Philips, soulignant que la branche «soins de santé» s'était elle établie en baisse de 1% à périmètre comparable.

6700 emplois à la trappe

Le programme de réduction des coûts, débuté en 2011 et qui doit permettre de réaliser 1,1 milliard d'euros d'économies d'ici 2014 (1,34 milliards de francs), a délivré des résultats «solides», a assuré Philips. Quelque 6700 suppressions d'emplois étaient prévues à travers le monde, sur environ 120'000 emplois.

Philips avait annoncé fin janvier la vente de sa branche «divertissement», qui fabrique notamment chaînes hi-fi et lecteurs DVD, au japonais Funai, pour un montant de 150 millions d'euros.

Santé et bien-être

A ce chiffre viendra s'ajouter un montant non communiqué dans le cadre d'un accord qui autorisera Funai à apposer lors des cinq ans et demi prochains, avec possibilité de renouvellement pour cinq ans de plus, la marque «Philips» sur les produits fabriqués par cette branche des activités de Philips.

Le groupe poursuit ainsi sa transformation en une société centrée sur «la santé et le bien-être» et avait annoncé fin février vouloir abandonner le terme «Electronics» attaché à son nom depuis 1991 afin de refléter ces changements. (ats/nxp)

Créé: 22.04.2013, 08h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...