Nouvelle vague de licenciements chez BlackBerry

SmartphonesLe fabricant canadien de smartphones peine à redevenir rentable.

En proie à d'importantes difficultés fin 2013, BlackBerry avait déjà mené une restructuration sévère avec de nombreux licenciements.

En proie à d'importantes difficultés fin 2013, BlackBerry avait déjà mené une restructuration sévère avec de nombreux licenciements. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

BlackBerry, qui avait procédé fin 2013 à de nombreux licenciements, a annoncé qu'il allait se séparer à nouveau de salariés dans les logiciels, le matériel informatique et les applications.

«Nous avons pris la décision de consolider nos activités dans les logiciels, le matériel informatique et les applications, ce qui aura un impact sur un certain nombre de salariés dans le monde», écrit le groupe basé à Waterloo (Ontario, est) dans un communiqué transmis ce samedi 23 mai.

«Au moment où la société entame une nouvelle étape de son redressement, notre intention est de ré-allouer les ressources de manière à mieux tirer profit des opportunités de croissance avec pour objectif une rentabilité durable dans tous nos secteurs», explique BlackBerry.

Le groupe emploie actuellement quelque 7000 personnes.

«Une de nos priorités est de devenir rentable»

BlackBerry, pionnier des smartphones il y a dix ans, a dû se réorganiser en se concentrant sur les logiciels et les services aux entreprises face à la concurrence.

BlackBerry n'a représenté que 0,4% des ventes mondiales de smartphones en 2014, selon le cabinet IDC.

«Une de nos priorités est de devenir rentable», réaffirme BlackBerry dans le communiqué.

«Dans le même temps, nous devons faire croître le chiffre d'affaires des logiciels et des licences. Vous verrez dans les prochains mois une expansion de nos activités de relations-client dans les ventes et le marketing», promet le groupe.

En proie à d'importantes difficultés fin 2013, BlackBerry avait mené une restructuration sévère avec de nombreux licenciements.

Selon ses derniers résultats annuels (exercice 2014/2015), BlackBerry a réduit de manière significative ses pertes (304 millions de dollars au lieu de 5,9 milliards) et table désormais sur un retour de la rentabilité pour son nouvel exercice en endiguant la baisse des ventes (-51%).

(afp/nxp)

Créé: 24.05.2015, 15h38

Articles en relation

BlackBerry reste dans le rouge malgré un lent redressement

Télécommunications Le fabricant de smartphone canadien a réduit ses pertes en 2014, mais ses ventes continuent de chuter. Plus...

Samsung a approché BlackBerry en vue d'un rachat

Téléphonie Des dirigeants des deux entreprises se sont rencontrés la semaine dernière pour évoquer une possible transaction. Le but de Samsung serait de mettre la main sur le portefeuille de brevets de BlackBerry. Plus...

BlackBerry réduit considérablement ses pertes au 3e trimestre

Télécoms Le groupe, qui a présenté cette semaine son nouveau téléphone Classic renouant avec un clavier physique, n'a cependant pas atteint les volumes de vente espérés par le marché. Plus...

BlackBerry drague les utilisateurs d'iPhone

Etats-Unis L'équipementier canadien en télécommunications, va verser jusqu'à 550 dollars américains aux clients d'Apple en Amérique du Nord pour qu'ils troquent leur iPhone contre son dernier appareil, le Passport. Plus...

BlackBerry est toujours dans le rouge

Smartphones Le fabricant canadien de téléphones mobiles est resté dans le rouge avec une perte de 5,9 milliards de dollars américains (5,2 milliards de francs) sur son exercice fiscal 2013/14, clos le 2 mars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...