Passer au contenu principal

Nestlé veut rendre plus sains les produits Maggi

La multinationale veveysanne réduit la part de sel et d’additifs pour sa marque historique.

Maggi a vu le jour en 1869 à Kemptthal (Zurich).
Maggi a vu le jour en 1869 à Kemptthal (Zurich).
DR

A moyen terme, émotion garantie sous le palais! Nestlé SA veut en effet rendre plus sains les produits griffés Maggi. La multinationale veveysanne prévoit ainsi de réduire drastiquement la part de sels et d’additifs dans les délices de cette marque historique.

Historique? Le mot ne paraît pas trop fort. L’entreprise voit le jour en 1869, lorsque Julius Maggi reprend le moulin de son père à Kemptthal, dans le canton de Zurich. Quinze ans plus tard, l’entrepreneur lance sur le marché suisse la première farine de légumineuses, une nourriture calorique, peu chère et rapide à préparer. Elle est avant tout destinée à des travailleurs, soumis à l’époque à de rudes épreuves.

En 1886, l’entreprise de Julius Maggi se mue en société anonyme. Elle développe des farines pour soupes prêtes à cuire. Les petits pois et les haricots constituent certaines de ses principales matières premières. Et en 1886, déjà, apparaît le fameux condiment liquide Arôme Maggi.

Importance de la diététique

Le temps passe, les mœurs évoluent. Après les Trente Glorieuses, la diététique prend une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne des Occidentaux. «En ligne avec les attentes actuelles des consommateurs, nous avons décidé de retravailler nos listes d’ingrédients sur notre gamme Maggi dans le monde. Nous voulons privilégier l’utilisation d’ingrédients plus familiers pour les consommateurs», indique Michael Jennings, porte-parole de Nestlé SA, propriétaire de la marque Maggi depuis 1947.

La multinationale veveysanne concède des efforts tout particuliers sur le sel. Une diminution de l’utilisation de ce condiment a commencé en 2005 et abouti à une soustraction de 12 000 tonnes. L’objectif est d’obtenir encore une baisse de 10% au cours des trois prochaines années. Simultanément, les quantités de légumes et d’autres ingrédients riches en fibres s’accroissent.

Nestlé prend en outre soin des atouts commerciaux et diététiques de Maggi sur tous les marchés. «Un produit phare comme le cube Maggi est vendu en Afrique centrale et de l’Ouest à plus de 65 milliards de portions par an. Il y a été fortifié en fer en 2012 et nous avons pris l’engagement de réduire de 22% le taux de sel d’ici à 2020», relève Michael Jennings.

L’entreprise vaudoise, armée de marques «salées» telles que Buitoni, Thomy ou Parfait, précise: «Les consommateurs s’habituent progressivement à des goûts moins salés.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.