Nestlé lance la métamorphose de son siège mondial

VeveyLe chantier durera 3 ans. Il prévoit la rénovation d’une part du complexe. Dont l’efficacité énergétique sera renforcée et les bureaux redessinés. Coût: 160 millions.

Les travaux ont commencé par la création d'une station de pompage de l'eau du lac visant à renforcer l'efficacité et l'autonomie énergétiques du complexe. Le chantier, qui comprend la rénovation totale du bâtiment situé au sud,  se poursuivra jusqu'à la fin 2020.

Les travaux ont commencé par la création d'une station de pompage de l'eau du lac visant à renforcer l'efficacité et l'autonomie énergétiques du complexe. Le chantier, qui comprend la rénovation totale du bâtiment situé au sud, se poursuivra jusqu'à la fin 2020. Image: Marius Affolter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vingt-deux ans après la dernière transformation, Nestlé lance une nouvelle métamorphose de son siège mondial à Vevey, en Bergère. Celle-ci s’inscrit en complément des travaux d’envergure effectués entre 1995 et 2000 sur le bâtiment A conçu en 1960 par l’architecte Jean Tschumi. Cette lourde rénovation, qui devrait durer plus de 3 ans jusqu’à fin 2020, concerne principalement le bâtiment B, dessiné par Burckhardt & Partner, au sud du complexe, qui n’a pas fait l’objet de travaux majeurs depuis sa construction en 1974.

Coût: 160 millions

Le coût total est estimé à 160 millions de francs, contre 170 millions pour l’intervention menée il y a deux décennies. «Ce sont la vétusté du bâtiment B, une passoire du point de vue énergétique, et notre volonté de réaménager nos bureaux selon notre nouveau concept sans poste attitré, qui ont servi de déclencheurs à ce chantier», explique Gérard Baumann, responsable immobilier et constructions. Car, à moyen terme, la multinationale entend réunir la plupart de ses collaborateurs œuvrant dans des bureaux périphériques vaudois en Bergère à Vevey (1800 employés actuellement), ainsi qu’à La Tour-de-Peilz (1400) et à Bussigny (400), où les bureaux sont aussi en cours de réaménagement. «Nous louons encore des locaux parsemés sur tout l’arc lémanique, glisse Gérard Baumann. Ce qui n’est idéal ni pour les employés et entités concernées, ni pour la gestion de notre patrimoine immobilier.»

Durant cette première phase de travaux, un Data Center, une station de pompage ainsi qu’une unité de production d’énergie de secours sont en construction. Ces travaux souterrains et invisibles dureront jusqu’à octobre 2018 et pourront affecter temporairement l’accès aux parkings. Le Nestlé Shop ainsi que le point Vélospot resteront accessibles au public durant cette phase.

Grande flexibilité

A l’intérieur, une partie du bâtiment A sera réaménagée selon le modèle «Activity-based working environment» qui a fait ses preuves sur le nouveau site de Nestlé Suisse à La Tour-de-Peilz. «Il permet une plus grande flexibilité et une collaboration accrue entre employés», relève Gérard Baumann. Près de 400 personnes ont déjà quitté Bergère pour La Tour-de-Peilz, afin de libérer provisoirement l’espace nécessaire au réaménagement des bureaux.

«Notre but est d’augmenter la protection solaire du bâtiment, mais sans modifier son aspect. Car il sert d’écrin et de miroir au bâtiment Tschumi, en le reflétant»

La rénovation complète du bâtiment B sera entamée en février prochain. Au programme: remplacement de la façade, de l’infrastructure technique et du mobilier. La consommation d’énergie de l’édifice, cinq fois supérieure à celle du nouveau bâtiment d’Entre-deux-Villes à La Tour-de-Peilz, sera également revue. Car il s’agit pour Nestlé de se mettre en adéquation avec la nouvelle loi cantonale pour les grands consommateurs d’énergie, dont le campus de Bergère fait partie. Dans ce but, près de 900m2 de panneaux solaires seront posés sur le toit du bâtiment B. Qui aura aussi droit à des fenêtres électrochromiques - permettant de rejeter les apports solaires l’été et d’éviter le phénomène d’éblouissement. «Ces verres ultramodernes seront spécialement conçus par l’entreprise française Saint-Gobain qui œuvrait déjà pour les rois de France, sourit Gérard Baumann. Notre but est d’augmenter la protection solaire du bâtiment, mais sans modifier son aspect. Car il sert d’écrin et de miroir au bâtiment Tschumi, en le reflétant.»

La chaleur produite par le Data Center sera également exploitée pour chauffer le complexe de Bergère, alors que l’eau du lac sera utilisée en complément pour chauffer et refroidir tous les bâtiments.

Avec la réalisation de ces mesures, Nestlé pourra se targuer d’avoir réduit les émissions de Bergère de 1900 tonnes de CO2 par année, soit l’équivalent des émissions annuelles de 700 voitures circulant sur les routes suisses. «Notre approvisionnement en électricité est issu de sources certifiées entièrement renouvelables, ajoute Gérard Baumann. A l’avenir, nous voulons couvrir notre consommation de chauffage avec notre propre production d’énergie. Et nous défaire complètement de notre dépendance au gaz.»

Créé: 04.08.2017, 13h15

En chiffres

600


C’est, en millions de francs, le montant investi par Nestlé depuis l’an 2000 dans ses bâtiments sur la Riviera.

1 500


Le nombre de pros sur le chantier, de l’architecte à l’ouvrier.

80%


La part des entreprises vaudoises actives sur le chantier. Toutes les autres sont suisses.

Le projet

Articles en relation

Nestlé insatisfait de sa croissance organique

Alimentation Lors du premier semestre, les marchés émergents ont connu un développement plus dynamique que les marchés développés pour le groupe alimentaire vaudois. Plus...

Feu vert à un rachat d'actions de 20 milliards

Nestlé Le programme de rachat débutera le 4 juillet et se poursuivra jusqu'en juin 2020. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...