Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La muraille de Chine qui tente la Suisse

L’Administration fédérale a dans son collimateur le mystérieux conglomérat chinois HNA, qui avait formulé une OPA de 1,4 milliard de francs ayant visé Gategroup, numéro un mondial des services de restauration dans l’aviation, en avril 2016.

Qui a racheté Swissport et Gategroup?

«Quand, comment, à qui et à quel prix ont-ils acquis leurs intérêts dans HNA?»

HNA, le dossier qui met le feu aux poudres

De Berlin à Bruxelles, un «filtrage» est mis en place

«Nous ne sommes pas des partisans naïfs du libre-échange - l'Europe doit défendre ses intérêts stratégiques»

Pékin dénonce les rachats «irrationnels»

«Si Nestlé passait en mains chinoises, la Confédération ne pourrait faire obstacle»

La Commission des OPA demande des comptes à HNA… Une manière de bloquer un rachat chinois?

Aux Etats-Unis comme en Europe, l’heure semble au blocage des rachats chinois. Qu’en est-il en Suisse?

Bon, mais cette fois le ton monte, certains parlementaires UDC allant jusqu’à exiger un droit de veto gouvernemental…

L’exemple ne vient-il pas de l’Europe elle-même - Bruxelles étant en train de plancher sur la mise en place d’une commission de contrôle des rachats étrangers?

P.-A.SA.