Passer au contenu principal

«Le métier le plus noble du monde»

Joséphine Bailat et Julien Descostes dans leur atelier, baptisé La Nouvelle Cordonnerie. «On aime les belles godasses et le travail fin», affirme le second.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.