Passer au contenu principal

Les matières premières, 7000 ou 35'000 emplois?

Le nombre d’employés liés à ce commerce prend tout sens à l’orée de la mise en place d’un code de conduite.

Des ouvriers chargeant du soja sur un cargo au terminal de Santos (Brésil): direction la Chine.
Des ouvriers chargeant du soja sur un cargo au terminal de Santos (Brésil): direction la Chine.
© Paulo Whitaker / Reuters

Le commerce de matières premières, combien de divisions en Suisse? 36'154 emplois directs, assure une enquête scientifique publiée à la mi-mars par le nouveau Swiss Research Institute on Commodities (SRIC), avec le concours de l’Université de Genève. Soit davantage que toute la finance genevoise. Autre comparaison: les banques emploient 84'000 personnes dans le pays.

Mardi, Public Eye a démonté ce qu’elle qualifie de «faits alternatifs» – cette réalité parallèle chère à Donald Trump – destinés à «exagérer l’importance de ce secteur» afin de «brandir la sempiternelle menace de délocalisations». Et d’éviter ainsi «toute régulation». L’association indépendante explique avoir refait le travail, en dressant sa propre liste de 400 sociétés de négoce. Ses conclusions? Leurs effectifs représentent 7594 personnes. Moins du… quart des forces comptabilisées par l’institut.

Gênant. Car cette cartographie du secteur devait représenter l’une des briques initiales de la construction d’un code de conduite, qui doit être mis en place d’ici à la fin de l’année sous l’égide de la Confédération. Un processus auquel participe Public Eye. «L’étude du SRIC adopte simplement une définition plus large du domaine du négoce en y intégrant, par exemple, les quelque 200 personnes s’occupant des achats chez Nestlé», rétorque Stéphane Graber, responsable du STSA, le lobby du secteur. «In fine, l’objectif reste de cartographier une seule et même activité – qu’elle soit menée par Glencore ou Nestlé – afin de mieux l’encadrer si un problème venait à surgir», ajoute ce dernier.

Commodity Trading Monitoring Report

www.sric-foundation.org

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.