Passer au contenu principal

La lumière de nos écrans peut mener au burn-out

Ce jeudi, c'était la Journée internationale de la lumière. L’occasion de se pencher sur son rôle dans nos vies et son impact sur notre santé.

La surabondance de lumière bleue de nos écrans peut avoir un impact important sur la qualité de notre sommeil.
La surabondance de lumière bleue de nos écrans peut avoir un impact important sur la qualité de notre sommeil.
Keystone

Aujourd’hui, le monde entier est baigné de lumière. Parfois trop intense, trop brusque. Un rapport de l’Agence française de sécurité sanitaire (ANSES) précise cette semaine les effets néfastes des LED sur notre organisme.

Ces effets de la lumière dite bleue sont encore peu contrés. Omniprésents dans notre quotidien, les éclairages au néon des bureaux, les écrans des ordinateurs, des télévisions et surtout des tablettes et des smartphones peuvent se révéler nuisibles pour la santé. D’abord pour la rétine des yeux (une exposition chronique peut augmenter les risques de dégénérescence maculaire), mais surtout parce que cette pollution lumineuse est suspectée d’altérer le système hormonal et la sécrétion de mélatonine, qui affecte le sommeil, la libido et le vieillissement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.