Passer au contenu principal

Des «licornes» galopent dans la Silicon Valley

Non cotées en Bourse, Uber, Pinterest ou encore Snapchat valent déjà des milliards de dollars. Risquons-nous une nouvelle "bulle" technologique, quinze ans après la précédente?

Evan Spiegel, CEO de Snapchat.
Evan Spiegel, CEO de Snapchat.
Keystone

Alors que la Chine célèbre depuis le début de l’année la Chèvre, à Palo Alto ce sont les «licornes» qui sont à l’honneur. L’animal légendaire sert en effet depuis un certain temps à décrire les nombreuses start-up de la Silicon Valley qui, sans être cotées en Bourse, voire pour certaines sans même réaliser un seul franc de bénéfice, valent déjà plusieurs milliards de dollars.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.