Passer au contenu principal

InformatiqueKudelski pénalisé par sa restructuration

Le chiffre d'affaires du groupe technologique vaudois Kudelski s'est contracté de 10%, en raison notamment de la restructuration qu'il a entamée l'an dernier.

Kudelski prévoit un retour aux bénéfices cette année.
Kudelski prévoit un retour aux bénéfices cette année.
archive/photo d'illustration, Keystone

Le spécialiste du cryptage Kudelski a souffert en 2019 des efforts de restructuration qui avaient déjà plombé les résultats semestriels. Les recettes se sont repliées fortement et la perte nette s'est creusée, davantage que prévu. Le retour aux bénéfices, c'est pour 2020, promet le groupe vaudois.

Le chiffre d'affaires s'est contracté de 10% sur un an à 827,3 millions de dollars, indique jeudi le groupe basé à Cheseaux et dans l'Arizona. A titre de comparaison, les revenus dépassaient le milliard il y a encore deux ans.

La division Digital TV a connu un recul des revenus de 61,3 millions qui reflète les tendances dans les marchés émergents, précise le communiqué. Public Access, qui comprend la filiale en difficultés Skidata, a connu une croissance de 8,8% en monnaies locales en Europe, mais le chiffre d'affaires a plongé de 16,5% dans la région Amériques, au coeur d'une restructuration.

Chiffres noirs espérés en 2020u

En décembre, Kudelski a annoncé la suppression d'une centaine de postes chez Skidata, filiale autrichienne spécialisée dans les accès aux stations de ski, aux parkings ou encore aux salles de spectacle.

Dans la cybersécurité, la croissance s'est élevée à 30% dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique. Cette division s'est tournée vers des activités à haute marge, rappelle Kudelski.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) avant restructuration s'est inscrit à 81,4 millions de francs, amélioré de 7,1%. La perte nette a atteint 38,6 millions, à comparer aux -20 millions de 2018. Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende inchangé de 0,10 franc par action.

Côté déceptions, les analystes attendaient les recettes à 867 millions de dollars et la perte nette à 30,3 millions. L'Ebitda est supérieur aux prévisions moyennes de 78,8 millions. Le dividende est dans la cible.

Pour l'exercice en cours, le groupe vaudois s'attend à un retour dans les chiffres noirs et table sur un Ebitda compris entre 70 et 90 millions de dollars.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.